Mes lectures d’automne

Il y a TELLEMENT de livres que j’ai envie d’acheter et de lire en ce moment ! Mais les vacances ne vont pas durer indéfiniment, j’ai donc réduit mes pulsions littéraires à cinq livres ! Lire la suite Mes lectures d’automne

Publicités

On ne naît pas soumise, on le devient

Il m’a fallu du temps pour lire et chroniquer On ne naît pas soumise, on le devient, pourtant ô combien intéressant ! Ça a été ardu et dense à lire pour moi, puisqu’il s’agit d’un livre philosophique – discipline avec laquelle j’ai toujours eu quelques difficultés. La confrontation a tout de même été très intéressante ! Lire la suite On ne naît pas soumise, on le devient

Witch, un pseudo-guide pour trouver la sorcière qui est en soi

Lisa Lister est une sorcière de troisième génération et se présente un peu comme une experte sur le sujet. J’avais hâte de me plonger dans son essai pour en apprendre un peu plus ! Sauf que… je n’ai pas du tout adhéré à sa manière d’aborder les sorcière et la culture qui s’y rattache.
Je m’attendais à lire un livre qui replace la figure mythique dans la société actuelle, mais il n’en est rien. C’est plus un pseudo-guide dans lequel l’autrice étale sa science. Bref, vous l’aurez compris, je n’ai pas aimé Witch, et c’est bien dommage. Lire la suite Witch, un pseudo-guide pour trouver la sorcière qui est en soi

Caresser le velours & être une lesbienne à l’époque victorienne

Caresser le velours fait partie des classiques de la littérature lesbienne. C’est le premier roman de Sarah Waters, elle-même ouvertement lesbienne et considérée comme incontournable dans le genre.
Je dois avouer que j’ai lu Caresser le velours d’une traite ! Des histoires d’amour lesbiennes ET l’époque victorienne ? Je dis oui ! Lire la suite Caresser le velours & être une lesbienne à l’époque victorienne

The House of Mirth, que devient une femme qui refuse de se marier dans les années 1900 ?

J’ai découvert Edith Wharton pendant ma licence d’anglais, en étudiant l’adaptation cinématographique du Temps de l’innocence. J’avais été frappée par les thématiques féministes qui se dégageaient de son oeuvre : l’autrice dénonce une société étroite d’esprit, qui s’évertue à mettre les femmes dans des cases desquelles elles ne peuvent pas sortir. 
The House of Mirth, traduit en français sous le titre Chez les heureux du monde, fait partie des classiques de la littérature américaine et aborde les mêmes thématiques, un peu plus brutalement. Lire la suite The House of Mirth, que devient une femme qui refuse de se marier dans les années 1900 ?

Wilder Girls : des adolescentes isolées sur une île, une maladie monstrueuse… une lecture qui donne des frissons !

Comparé à Sa Majesté des Mouches en version féministe, Wilder Girls a su me rendre accro dès les premières pages ! J’ai littéralement dévoré ce roman, pour finir sur ma faim. Je comprends la comparaison, mais cela concerne seulement le contexte d’isolation du monde et de lutte sans merci pour survivre. Lire la suite Wilder Girls : des adolescentes isolées sur une île, une maladie monstrueuse… une lecture qui donne des frissons !

Shades of Magic ou comment Lila m’a convaincue que collectionner les couteaux, c’est la base

Il aura fallu du temps pour me plonger dans cette saga couverte d’éloges. La peur d’être déçue me retenait, certainement. Je ressors de ma lecture plutôt satisfaite. Je comprends l’engouement autour de cette trilogie, j’ai bien aimé aussi mais ce n’était pas un coup de coeur. Lire la suite Shades of Magic ou comment Lila m’a convaincue que collectionner les couteaux, c’est la base