Les aventures de Charlotte Holmes – Brittany Cavallaro

“Avant même d’avoir rencontré Charlotte Holmes, je savais qu’elle serait ma seule amie dans ce détestable endroit.”

***

513wz2qgj1l
Titre
: Les aventures de Charlotte Holmes
Auteur : Brittany Cavallaro
Editeur : PKJ
Date de publication : 2016

Note : 5/5

– Résumé –

Lorsque Jamie Watson est envoyé en pension aux Etats-Unis, il ne s’attend pas une seconde à y retrouver Charlotte Holmes. Il s’attend encore moins à devoir faire équipe avec elle suite au meurtre d’un étudiant du campus, mis en scène comme une des aventures de leurs célèbres arrière-grands pères respectifs : John Watson et Sherlock Holmes.
Pour faire taire les accusations et les soupçons quand tout les désigne comme coupables, Jamie et Charlotte décident de s’allier pour mener leur propre enquête, s’exposant à de grands dangers pour démanteler ce complot contre eux. Ils vont ainsi reprendre malgré eux le flambeau de leur héritage familial.

– Mon avis – 

Cette réécriture des aventures de Holmes et Watson ne tombe pas dans la facilité, rien n’est prévisible, les clichés sont évités.
J’ai trouvé Charlotte Holmes tout à fait convaincante, on lui retrouve les traits familiers de son ancêtre : l’intelligence hors du commun, les problèmes de drogue, une apparence assez froide qui sert de façade pour cacher les émotions et les sentiments.
Jamie Watson m’a aussi beaucoup plu, et comme son homologue, il aide Holmes dans ses enquêtes et la sort de situations délicates.
Je trouve que Brittany Cavallaro a très bien réussi à retranscrire les caractères du célèbre duo en Jamie et Charlotte, et j’ai vraiment apprécié cette réécriture. C’était une très bonne lecture !

Publicités

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers – Benjamin Alire Saenz

“Faire attention aux autres en choisissant ses mots, c’était une attitude rare et magnifique.”

***

91s-jct8xzl
Titre
: Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers
Auteur : Benjamin Alire Saenz
Editeur : PKJ
Date de publication : 2016

Note : 4/5

– Résumé –

Aristote, surnommé Ari, est un jeune homme de 16 ans pas très bien dans sa peau. Il n’a pas de véritables amis, mais ce n’est pas un problème pour son caractère de solitaire. En revanche, il ne sait pas qui il est au fond de lui, il se pose des questions sur son identité et sur le but de sa vie.
Un été, il se rend à la piscine municipale de sa ville, bien qu’il ne sache pas nager. Là-bas, il fait la connaissance de Dante, un garçon de son âge, qui lui propose de lui donner des cours de natation.
Au fur et à mesure des leçons, les deux garçons solitaires se lient d’amitié, au point de passer la totalité de l’été ensemble. Mais Dante part à Chicago avec ses parents à la fin de l’été, et ce pour toute la durée de l’année scolaire.
Les deux garçons promettent de s’écrire. Les lettres sont nombreuses du côté de Dante, mais les réponses d’Ari sont brèves et dispersées. Chacun expérimente de nouvelles choses : la première fête, la première bière, le premier joint, et le premier baiser avec une fille. Pour Dante, tout devient clair : il aime les garçons et l’assume, ce qu’il clame dans ses lettres. Pour Ari, toutes ces nouvelles expériences et les lettres de Dante ne font qu’augmenter sa confusion sur ce qu’il est et ce qu’il veut.

– Mon avis – 

C’est un roman très doux qui aborde avec une grande délicatesse la quête d’identité adolescente. A travers Aristote, on vit les incertitudes, les questionnements, la colère et la douleur que l’on ressent à l’adolescence. On assiste  à son incompréhension face aux changements qui s’opèrent en lui, et la difficulté que c’est de se trouver et de s’assumer par la suite. Surtout en ce qui concerne sa sexualité.
Le rythme lent du roman va de pair avec le cheminement de la pensée d’Ari, avec  le temps qu’il prend pour se questionner.
J’ai beaucoup aimé comme les deux garçons s’apprivoisent  tout doucement, jusqu’à former des liens très forts. Et surtout leurs conversations parfois sans queue ni tête ! C’est une très bonne lecture !

Everything, Everything – Nicola Yoon

“L’amour est une chose terrible, et le perdre est plus terrible encore.L’amour est une chose terrible, et je ne veux plus en entendre parler.”

***

51hr3wsrkrl-_sx331_bo1204203200_
Titre
: Everything, Everything
Auteur : Nicola Yoon
Editeur : Bayard Jeunesse
Date de publication : 2016

Note : 4/5

– Résumé –

Madeline a 18 ans et n’est jamais sortie de chez elle. Elle vit dans sa petite bulle aseptisée, sous le regard attentif de sa mère et de son infirmière. La jeune fille est atteinte d’un déficit immunitaire combiné sévère, une maladie rare. Un pied dehors ou un contact par inadvertance peut déclencher une réaction qui lui serait fatale.
Maddy se contente plutôt bien de cette vie protégée entre quatre murs, toujours plongée dans ses livres. Mais… (il faut bien qu’il y ait un mais !) quand de nouveaux voisins emménagent et qu’elle croise le regard du ténébreux Olly, tout bascule. Elle qui était si raisonnable se sent désormais à l’étroit. Elle étouffe, elle veut plus. Elle est prête à prendre des risques inconsidérés pour pouvoir enfin vivre à 100%. Sa première sortie dans le monde extérieur aura des conséquences irréversibles.

– Mon avis –

Ce roman avait au premier abord un petit goût de déjà vu/lu : une jeune fille atteinte d’une maladie incurable qui pourrait lui être fatale, mais qui veut vivre malgré tout, qui veut connaître l’amour.
Cependant, l’auteure Nicola Yoon réussit à donner à son histoire une dimension plus originale et prenante. D’abord par les dessins qui ponctuent le roman, mais aussi par le caractère à la fois résigné et intrépide de Maddy.
Mais surtout, mention spéciale au twist final qui m’a laissée bouche bée ! Je n’en dirai pas plus, mais il a permis de faire sortir ce roman du lot ! Très bonne lecture !

La Passe-Miroir T1 : Les fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

“Passer les miroirs, ça demande de s’affronter soi-même. Il faut des tripes, t’sais, pour se regarder droit dans les mirettes, se voir tel qu’on est, plonger dans son propre reflet. Ceux qui se voilent la face, ceux qui se mentent à eux-mêmes, ceux qui se voient mieux qu’ils sont, ils pourront jamais.”

***

product_9782070582617_244x0
Titre
: La Passe-Miroir T1 : Les fiancés de l’hiver
Auteur : Christelle Dabos
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de publication : 2016

Note : 5/5

– Résumé –

Sur l’Arche d’Anima, Ophélie coule une vie paisible, partagée entre sa bruyante famille et son travail au musée. La jeune fille possède cependant deux talents particuliers qui la distinguent de ses congénères. Elle possède l’aptitude de « lire » les objets, rien qu’en les touchant à mains nues, elle peut tout connaître de leur passé, de leur histoire. Elle est aussi une « passe-miroir », c’est-à-dire qu’elle peut aller d’un endroit à un autre en passant à travers les miroirs.
Son quotidien est brusquement bouleversé lorsqu’Ophélie apprend qu’elle a été fiancée par les Doyennes à Thorn, un ténébreux et taciturne habitant de l’Arche du Pôle. C’est dans cet endroit où règne un froid plus que glacial, où les rapports de forces et les manigances sont de mises, que la jeune fille doit aller. Elle quitte donc sa famille et sa maison, accompagnée de sa tante Roseline, pour suivre son futur époux dans cet univers qui n’est pas le sien.
Mais une fois arrivée là-bas, Ophélie réalise que des informations concernant ses fiançailles lui ont été cachées. Elle se retrouve malgré elle prise dans les engrenages des manipulations de chaque clan du Pôle.

– Mon avis –

Ce roman est très prenant et nous transporte dans un autre monde : un mélange de steampunk et d’une ambiance Chateau Ambulant dans la première partie sur Anima, et une atmosphère bien plus dure et plus corsée sur l’Arche du Pôle.
Les personnages sont tous très bien construits, et j’ai eu l’impression de plonger de plus en plus profond dans leur psychologie au fil de ma lecture. Je pense notamment à Bérénilde, que je trouve absolument incroyable. Elle passe de la douceur à la cruauté, de l’intelligence à l’enfantillage. Elle change constamment dans sa manière d’être selon les personnes à qui elle est confrontée. Un vrai caméléon !
J’ai aussi beaucoup aimé Ophélie, à la fois têtue et discrète, mais qui fait preuve d’un réel sens d’adaptation dans un monde et une culture qui ne sont pas les siens. Elle se dévoile au fur et à mesure que les pages se tournent et s’affirme petit à petit.
Quant aux autres personnages, ils sont assez nombreux mais à aucun moment on ne perd le fil de qui est qui.
Christelle Dabos a une écriture très agréable et a créé un univers très riche et détaillé, dans lequel je me suis plongée avec grand plaisir. Il me tarde de lire la suite !

Broadway Limited T1 : Un dîner avec Cary Grant – Malika Ferdjoukh

“Il y a trois moments dans la vie où vous devez être beau, déclara-t-elle, solennelle. A votre mariage. A votre mort. Et quand vous devez saisir le sourire de la fortune”

***

9782211223140
Titre
: Broadway Limited T1 : Un dîner avec Cary Grant
Auteur : Malika Ferdjoukh
Editeur : Ecole des loisirs
Date de publication : 2015

Note : 5/5

– Résumé –

Jocelyn Brouillard, jeune français discret de 16 ans, déménage à New York à la fin des années 1940, suite à l’obtention d’une bourse d’étude qui lui permet d’aller dans une université de musique.
Son emménagement ne se passe pas tout à fait comme prévu. Plutôt que d’arriver dans une pension mixte recommandée par un de ses amis, Jocelyn atterri à la pension Giboulée, exclusivement réservée aux femmes. Lorsqu’il arrive là-bas, il est déjà tard le soir. Si la patronne refuse de l’accueillir pour au moins cette nuit, le jeune homme n’aura pas d’autre endroit où dormir. Mais par chance, grâce au velouté d’asperge glissé dans sa valise par sa mère, et ses talents de pianiste, Jocelyn réussit à négocier son séjour.
Il se retrouve alors entouré de jeunes filles à peine plus âgées que lui, toutes plus sympathiques et délurées les unes que les autres. Aux côté de Page, qui tente de percer dans le théâtre, Chic qui enchaîne les castings pour les publicités, Manhattan qui danse dans un cabaret et Hadley qui tente de joindre les deux bouts pour s’occuper de son neveu, Jocelyn va découvrir le New-York des années 1940 et commencer un nouveau chapitre de sa vie.

– Mon avis –

Ce roman est une pure merveille !
J’ai été épatée par cet univers bruyant, tourbillonnant où rien ne s’arrête, où les gens s’interpellent, où la musique et la radio sont toujours présentes, avec une atmosphère complètement survoltée. La New-York des années 1940 est impressionnante, pleine de surprises et donne l’impression que tout est possible. L’American Dream prend tout son sens, et chacun des personnages de ce roman tente de réaliser son rêve : percer dans le théâtre, devenir une grande danseuse, une vedette, un grand musicien. Tous sont pétris d’espoir et de volonté.
J’ai aussi adoré la pension Giboulée, à la fois douillette et bruyante. Chacune des pensionnaires a son mot à dire, et on sent une vraie complicité entre elles.
J’ai été émue par l’histoire de chacune d’entre elles, mais surtout par celle d’Hadley, qui m’a particulièrement touchée.
L’écriture de Malika Ferdjoukh est fluide et agréable, on passe d’un personnage à l’autre dans une totale harmonie.
Bref, j’ai adoré ce roman, et c’est avec beaucoup de regret que je l’ai refermé après avoir lu la dernière page. C’est un très gros coup de coeur et j’attends la suite avec impatience !

Rebelle du Désert – Alwyn Hamilton

Puis il sourit avec ce sourire qui pouvait faire tomber des empires. J’eus soudain le sentiment de le comprendre, alors que je ne savais rien de lui. Comme si j’étais du bon côté, comme si ensemble nous pouvions tout faire.

***

rebelle-du-desert-780380
Titre
: Rebelle du désert
Auteur : Alwyn Hamilton
Editeur : PKJ
Date de publication : 2016

Note : 4/5

– Résumé –

Dans un monde fait de sable, de mines, d’armes, de magie et de guerre, Amani, adolescente de 16 ans, tente de trouver un sens à sa vie.
Coincée dans la ville de Dustwalk en plein désert, dans une famille qui envisage de la marier à un vieil oncle, Amani sait qu’elle ne veut pas de cette vie où les femmes sont considérées comme des moins que rien. Elle rêve de s’enfuir à Izman, ville de promesses, pour rejoindre la soeur de sa mère qu’elle a perdu des années plus tôt, victime de ce système injuste.
Pour payer le billet de train jusqu’à Izman, elle doit réunir beaucoup d’argent. Pour cela, elle utilise sa capacité incroyable à tirer au pistolet pour participer à la compétition de Deadshot, en plein milieu du désert.
Travestie en homme, elle y rencontre celui qu’on surnomme le Serpent de l’Est, qui va devenir son meilleur allié. Ensemble, ils vont échapper aux Gallans, ce peuple qui envahit le désert et tue toute forme de magie pour asseoir sa suprématie. Mais Amani va vite découvrir que le beau jeune homme n’est pas ce qu’il prétend, qu’il lui cache des secrets qui bouleverseront sa vie pour toujours.

– Mon avis – 

Rebelle du Désert est un roman que j’ai apprécié pour son héroïne, que j’ai trouvé très courageuse. Elle se montre égoïste à certains moments, face à des choix cornéliens, mais elle fait preuve d’une force mentale impressionnante.
J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Jin, et comment il garde son secret jusqu’au bout. Par contre, je trouve dommage que sa relation avec Amani n’ait pas été plus à l’honneur.
En ce qui concerne l’histoire en elle-même, l’atmosphère lourde et collante du désert est palpable. L’univers est empli de magie et du folklore du désert, mais aussi plein de dureté, notamment par rapport à la place des femmes et à la « chasse aux sorcières » menée par les Gallans. C’était une très bonne lecture, vivement la suite !

Did I Mention I Love You ? – Estelle Maskame

“Un bras autour de lui, je ferme les yeux.
– Parce que tu n’as aucune idée de ce que tu fais ni d’où tu vas, je chuchote.”

***

d-i-m-i-l-y-tome-1-did-i-mention-i-love-you-702793-264-432
Titre
: Did I Mention I Love You ?
Auteur : Estelle Maskame
Editeur : Pocket Jeunesse
Date de publication : 2016

Note : 3/5

– Résumé –

Pour les vacances d’été, Eden a deux solutions : rester chez sa mère à Portland ou partir chez son père, qui les a abandonnées 3 ans plus tôt, à Los Angeles pour rencontrer sa nouvelle belle-famille. Après hésitation, elle se décide finalement pour la Californie, espérant mettre derrière elle ses problèmes dans l’Oregon.
En arrivant dans la luxueuse maison de son père, Eden rencontre sa nouvelle belle-mère et ses demi-frères. Elle qui s’attendait à des enfants, se retrouve face à des ados, de 17 à 11 ans. L’aîné, Tyler, retient particulièrement son attention par son attitude odieuse et son caractère terriblement désagréable.
En l’espace de quelques jours sur place, elle se fait de nouvelles amies : Rachael, Meghan et Tiffani, la petite amie de Tyler. Toutes les trois l’incluent dans leur bande d’amis et l’entraînent dans leurs soirées déjantées et alcoolisées, leurs virées shopping et leurs histoires de coeur. Mais au fil des semaines, Eden se rend compte que des tensions planent au coeur de la bande d’amis, et que son demi-frère Tyler cache un lourd secret, conséquence directe de son comportement abject. En tentant de le comprendre, l’adolescente ne se rend pas compte de la situation dans laquelle elle s’embarque.

– Mon avis –

Je n’ai pas trop accroché à ce roman, pourtant porté aux nues. J’ai trouvé le personnage d’Eden très suffisant, pour quelqu’un qui se veut discret et introverti alors qu’elle espionne les conversations et se permet des commentaires désobligeants.
Tyler aussi ne m’a pas convaincue, je l’ai trouvé trop extrême dans son comportement, même si cela est justifié par son secret lourd à porter.
J’ai aussi été agacée par certains dialogues, qui m’ont donné l’impression d’être là pour combler des vides. Bref, je n’ai pas trouvé ce roman extraordinaire, mais je pense quand même lire la suite, histoire de voir si ça s’améliore.

Cinder – Marissa Meyer

“She was a cyborg, and she would never go to a ball.”

***

81jtpggwvml
Titre
: Cinder
Auteur : Marissa Meyer
Editeur : Puffin
Date de publication : 2012

Note : 5/5

– Résumé –

Cinder vit à New Beijing, capitale de l’Empire, où elle exerce ses talents de mécanicienne hors pair. Rejetée par sa belle-mère Adri et sa fille aînée Pearl à cause de son statut de cyborg, la jeune fille trouve du réconfort auprès de son androïd Iko et de sa demi-soeur cadette, Peony.
Elle qui partage son quotidien entre le marché où elle tient son stand de mécanicienne et sa belle-mère qui l’exploite, va voir sa vie bouleversée par deux choses. La première, sa rencontre avec le prince Kai, héritier de l’Empire, qui lui demande de réparer son androïd détenant des secrets d’état. La seconde, la Letumosis, cette maladie mortelle, que Peony contracte.
Sa belle-mère, folle de chagrin et de rage lorsqu’elle apprend que sa fille est condamnée, inscrit Cinder sur la liste des cobayes pour trouver un vaccin. Seuls les cyborgs peuvent aider à trouver une cure, et pour l’instant aucun n’est ressorti vivant des tests menés. Mais Cinder n’est pas une cyborg comme les autres.

– Mon avis –

J’ai ADORE ! Cette réécriture du conte de Cendrillon est magistrale ! L’univers est riche et complexe, construit avec brio par Marissa Meyer. Elle n’oublie aucun détail par rapport à l’histoire originale : la marâtre, les demi-soeurs, le prince, le bal, le carrosse, et même la chaussure ! Tout est parfaitement adapté à l’ambiance et l’univers créé, tout s’emboîte parfaitement. Même en connaissant le conte, j’ai été surprise par les dénouements et comment l’auteure réinterprétait le tout.
J’ai beaucoup aimé le personnage de Cinder, son caractère à la fois humble face aux autres, et sûre d’elle face aux machines. L’ébauche de ses sentiments envers le prince, sa prise de conscience sur son destin… Et Kai… que dire à part qu’il est tout simplement parfait ?
Bref, j’ai été totalement conquise par ce roman, et j’ai très hâte de lire la suite !

Les Mystères de Larispem – Lucie Pierrat-Pajot

“La course de l’engin avait sans doute été conçue pour qu’on puisse admirer les moindres détails architecturaux de la tour Verne. Il y avait des jardins suspendus plantés de fleurs qui tanguaient doucement dans la brise, des statues et bas-reliefs représentant un fatras de créatures allant du tigre à la chimère en passant par la pieuvre. Des gargouilles de zinc ouvraient la gueule au-dessus du vide pour cracher des panaches de vapeur.”

***

a59980
Titre
: Les Mystères de Larispem
Auteur : Lucie Pierrat-Pajot
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de publication : 2016

– Résumé –

Après le succès du soulèvement des parisiens lors de la Commune de 1871, Paris devient Larispem, une cité-état où femmes et hommes, noirs et blancs, riches et pauvres, vivent désormais sur un pied d’égalité.
Les avancées scientifiques et mécaniques, menées de front par Jules Verne en personne, permettent à tous de vivre dans un certain confort, et placent Larispem en leader de la modernité.
Liberté, jeune technicienne discrète, et son amie Carmine, apprentie bouchère à la langue bien pendue, évoluent dans cet univers en tentant de se faire une place. Mais ce n’est pas facile, d’autant plus que la menace des Frères du Sang resurgi, entraînant dans son sillage la révélation de terribles secrets.

– Mon avis –

J’étais curieuse de découvrir ce roman, gagnant de la seconde édition du concours du premier roman jeunesse de Gallimard. Je n’ai pas été déçue !
J’ai beaucoup aimé l’univers créé par Lucie Pierrat-Pajot, inspiré d’un événement historique célèbre. Le côté un peu steampunk est développé de manière très réussie. L’écriture est fluide et agréable.
Par contre je suis restée sur ma faim en lisant les dernières pages, j’aurais bien aimé que cette partie du roman soit un peu plus développée plutôt que de laisser le lecteur sur cette coupure abrupte.

La bibliothèque des coeurs cabossés – Katarina Bivald

“Parfois, je ne désire qu’un chalet dans la forêt, en compagnie de livres, déchargée de toutes ses obligations étranges que nous autres êtres humains nous imposons les uns aux autres et à nous même.”

***

couv35498206
Titre
: La Bibliothèque des Coeurs Cabossés
Auteur : Katarina Bivald
Editeur : J’ai lu
Date de publication : 2016

Note : 5/5

– Résumé –

Sara, jeune femme de 28 ans, vit en Suède et partage son temps entre son travail de libraire et son petit appartement vide. Sa vie n’est pas à la hauteur de tous ces livres qu’elle manipule à longueur de journée.
Elle a entamé depuis quelques temps une correspondance avec une vieille dame américaine, Amy Harris. Toutes les deux échanges des anecdotes sur leur vie, des conseils de lecture et parfois même des livres. Amy a proposé plusieurs fois à Sara de venir la rejoindre à Broken Wheel, sa ville, pour passer des vacances. La jeune femme a toujours trouvé des prétextes pour refuser, mais quand elle perd son travail de libraire, plus rien ne la retient vraiment en Suède, et elle décide de partir.
Mais quand Sara arrive dans la petite ville, personne ne l’attend. Aimy est décédée. La jeune femme ne sait pas quoi faire : rester ou partir ? Les habitants de Broken Wheel prennent la décision pour elle, et l’accueillent à bras ouverts. Et à sa manière, avec des livres, Sara va à son tour prendre soin d’eux.

– Mon avis –

J’ai passé un très bon moment en lisant ce roman, cette histoire un peu hors du temps. Les personnages sont très variés et hauts en couleur, mais tous s’accordent et se complètent.
Sara était quelques fois un peu agaçante par sa candeur et son manque de réactivité, mais on lui pardonne parce qu’elle est douce et sensible. J’ai beaucoup aimé son évolution : elle passe d’un caractère effacé et transparent à une femme un peu plus confiante et épanouie.
Et Tom.. l’homme parfait ! Très bonne lecture !