La Passe-Miroir T3 : La Mémoire de Babel – Christelle Dabos

« Ophélie avait vécu des situations peu banales au cours de sa vie. Écouter la radio dans la même pièce qu’un tigre à dents de sabre y figurerait désormais en bonne place. »

***

 

FullSizeRender
Titre
: La Passe-Miroir T3 : La Mémoire de Babel
Auteur : Christelle Dabos
Editeur : Gallimard
Date de publication : 2017

Note : 5/5

1
Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’informations divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?

2

Encore une fois, Christelle Dabos m’a complètement transportée dans son univers.

J’ai été surprise que le récit reprenne presque trois ans après les faits du tome 2. On retrouve une Ophélie au bord du désespoir, sans nouvelles de Thorn depuis tout ce temps. Elle prend finalement la décision d’avoir assez attendu et de partir à la recherche de son époux.

Cette fois donc, on quitte l’arche inquiétante du Pôle, et celle rassurante d’Anima, pour entrer dans l’arche de Babel. Ici, l’atmosphère y est tropicale et colorée, les habitants guindés et contraints à une réglementation très stricte. Pour notre héroïne maladroite, ce n’est pas toujours facile de s’y plier ! Malgré sa prédisposition aux catastrophes, elle fait tout pour découvrir ce qui est arrivé à Thorn, et pour comprendre les motivations de Dieu. On en apprend également un peu plus, par bribes, sur l’histoire d’avant la séparation du monde en arches et les esprits de famille.

Après un début un peu lent, où l’auteure fait monter petit à petit une tension, une sensation de danger, les événements finissent par s’enchaîner dans la dernière partie du roman, jusqu’à un final qui m’a laissée bouche bée… Et extrêmement frustrée ! A chaque nouveau tome, Christelle Dabos me surprend par la puissance de son imagination et de ses écrits. Il me tarde de pouvoir lire la suite des aventures d’Ophélie !

Publicités

Le silence des sirènes – Sarah Ockler

« Le silence est un filet qui attrape les secrets et les fait remonter à la surface. »

***

FullSizeRender (2)
Titre : Le silence des sirènes
Auteur : Sarah Ockler
Editeur : Nathan
Date de publication : 2017

Note : 3/5

1
Elyse, promise à une belle carrière de chanteuse, doit partir en tournée avec sa sœur jumelle. Mais elle devient muette suite à un accident en mer. Du jour au lendemain, Elyse perd ses repères, ses rêves, sa joie de vivre… Elle se réfugie alors chez sa tante, à Atargatis Cove, petite ville portuaire portant le nom d’une sirène légendaire. Là-bas, elle s’isole, passant ses journées à écrire des poèmes sur le flanc d’un bateau échoué. Heureusement, elle rencontre bientôt Christian, séduisant bad-boy, et son jeune frère, Sebastian, qui rêve d’être une sirène. Avec eux, elle va décider de sauver la ville, menacée par un projet touristique, et surtout… retrouver le goût de la vie.

2

Ce roman reprend les codes de la romance adolescente classique : on y trouve un personnage masculin beau à tomber, à la réputation de séducteur invétéré, et une héroïne discrète, introvertie, troublée par ledit personnage masculin et hantée par un événement tragique de son passé : la perte de sa voix.

Ca aurait pu être catastrophique, mais l’auteure a choisi de prendre un ton plutôt original, ce qui sauve les meubles. J’avais peur de tomber sur une héroïne geignarde et qui s’appitoie sur son sort, je me suis retrouvée face à une adolescente forte et pleine d’une rage de vivre. Sa romance avec Christian était totalement prévisible, mais on ne tombe pas dans les niaiseries habituelles.

L’omniprésence de l’océan donne au récit un côté oppressant et mystérieux, on ne sait pas trop ce qu’il réserve à nos deux personnages principaux.

L’écriture est fluide et poétique, nous donnant ainsi à lire un roman très sympathique, mais pas transcendant.

Un grand merci aux éditions Nathan pour l’envoi de ce roman.

La Passe-Miroir T2 : Les Disparus du Clairdelune – Christelle Dabos

« La première fois que je vous ai vue, je me suis fait une piètre opinion de vous. Je vous croyais sans jugeote et sans caractère, incapable de tenir jusqu’au mariage. Ça restera à jamais la plus grosse erreur de ma vie. »

***

 
FullSizeRender (4)
Titre
: La Passe-Miroir T2 : Les Disparus du Clairdelune
Auteur : Christelle Dabos
Editeur : Gallimard
Date de publication : 2016

Note : 5/5

1
Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Sont-elles liées aux secrets qui entourent l’esprit de famille Farouk et son Livre ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

2

Pourquoi ai-je attendu autant de temps pour me plonger dans le deuxième tome de la Passe-Miroir ??

Dès les premières pages, je suis retombée sous le charme d’Ophélie. J’adore cette héroïne qui, sous son apparente docilité, s’avère têtue et bien décidée à ne pas se laisser manger toute crue par les habitants du Pôle. Sa relation avec Thorn évolue (enfin !), mais je n’en dirai pas plus.

Petite nouveauté par rapport au tome précédent, l’auteure inclut des « bribes », qui nous plongent dans le passé des esprits de famille, et c’est tout simplement fascinant. L’imagination débordante et le talent de Christelle Dabos sont indéniables !

J’ai beaucoup aimé découvrir cet aspect du monde d’Ophélie, qui nous permet petit à petit d’assembler les pièces du puzzle pour comprendre comment les choses en sont arrivées là. On apprend à connaître l’impressionnant Farouk, avec qui on ne sait jamais sur quel pied danser. Il me laisse, comme à Ophélie, un sentiment mitigé, comme s’il y avait anguille sous roche.

Le roman repose également sur un grand mystère : celui des disparus du Clairdelune, réputé pour sa sécurité maximale ! Le dénouement m’a beaucoup surprise, je ne m’y attendais pas du tout. Encore une preuve que Christelle Dabos est un génie.

Eleanor & Park – Rainbow Rowell

« Eleanor avait raison : elle n’était jamais jolie. Elle ressemblait à une oeuvre d’art. L’art n’avait rien à voir avec le beau, il existait pour faire ressentir les choses. »

***

FullSizeRender
Titre
: Eleanor & Park
Auteur : Rainbow Rowell
Editeur : PKJ
Date de publication : 2014

Note : 5/5

1
1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

2

Ayant été un peu déçue par le roman Fangirl de la même auteure, j’ai repoussé ma lecture d’Eleanor & Park plus d’une fois. Erreur ! Ce roman est un condensé de douceur et de délicatesse.

Rainbow Rowell raconte à la perfection les premiers émois amoureux de deux adolescents que tout oppose. Je suis tombée amoureuse des personnages, qui sortent totalement des clichés qu’on peut trouver dans les romances pour ados ou YA. Ici, il n’est pas question du quaterback populaire et de la jeune fille isolée et naïve, mais d’un garçon menu et discret, fan de punk et de taekwondo, qui tombe amoureux d’une fille ronde à la chevelure flamboyante (et au caractère tout aussi flamboyant !), victime d’une situation familiale plus que difficile.

On suit les deux points de vue d’Eleanor et Park, et comment ils tombent petit à petit amoureux l’un de l’autre. Leurs incertitudes, leurs complexes n’ont aucun secret pour nous, et cela les rend d’autant plus attachants. Ils sont extrêmement humains et il est très facile de s’identifier à eux, de se mettre dans leur peau, parce qu’on est tous passés par cette phase délicate du premier amour et des premières découvertes.

La fin m’a laissée un petit goût d’inachevé, le roman se termine un peu trop abruptement. Mais cela n’enlève rien au fait qu’on passe un très bon moment.

Miss Dumplin – Julie Murphy

« Il dit magnifique, je pense grosse.
Mais pourquoi je ne pourrais pas être les deux à la fois ? »

***

FullSizeRender (1)
Titre
: Miss Dumplin
Auteur : Julie Murphy
Editeur : Michel Lafon
Date de publication : 2016

Note : 5/5

1
Willowdeen ne s’est jamais préoccupée de son corps. Oui, elle est ronde, et alors ? Comme elle le dit toujours, un corps parfait pour la plage, c’est son corps dans un bikini, pas besoin d’être super slim pour s’assumer. Jusqu’au jour où elle se retrouve à travailler au fast-food du coin et qu’elle rencontre Bo, qui porte un peu trop bien son nom. Et autant Will n’est pas du tout surprise de le trouver attirant, autant elle est sous le choc lorsqu’il lui vole un baiser. Mais au lieu de se sentir pousser des ailes, Will commence à douter. Comment peut-il l’aimer quand le monde entier dit que les filles comme elle doivent être cantonnées aux seconds rôles ? Peut-être ne s’assume-t-elle pas tant que ça au final ? Un seul moyen de retrouver confiance en elle : faire la chose la plus inimaginable qui soit… s’inscrire au concours de beauté local présidé par sa propre mère, ex-miss au corps filiforme. Entraînant dans son sillage tout un groupe de candidates faites pour tout sauf défiler, Will va montrer au monde, et surtout à elle-même, qu’elle aussi a sa place sous les projecteurs.

2

 

 

J’ai littéralement adoré Miss Dumplin !! Il est superbe, et détonne dans la quantité de romans jeunesse qu’on peut maintenant trouver.

L’auteure aborde de nombreuses thématiques qui touchent les ados, dont notamment la question de l’apparence, de la conformité à un modèle impossible de beauté, le diktat de la minceur, l’acceptation de soi et de son corps.

L’héroïne, Willowdeen, est absolument géniale ! Elle est à la fois modeste et bourrée d’humour, et tente de faire une petite révolution à son échelle. Elle est ronde et elle s’assume parfaitement, malgré les pressions sociales (je pense surtout au regard qu’ont les autres sur son amitié avec Ellen, qui correspond parfaitement aux critères de beauté des magazines en étant grande, mince, blonde et jolie) et familiales (sa mère est une ex-reine de beauté et organise chaque année le concours de beauté Miss Lupin Junior). Elle est pleine de vie, mais aussi de doutes, ce qui la rend d’autant plus humaine et attachante au fil des pages.

J’ai aussi beaucoup apprécié la romance qui se développe, avec des garçons qui voient au delà des clichés et des pressions des pairs. Bien que Willowdeen soit partagée entre deux garçons, le triangle amoureux est traité avec légèreté.

Le personnage de la meilleure amie, Ellen, était intéressant. Elle a tout pour elle, mais au final, c’est plutôt Willowdeen qu’on envie et à qui on s’identifie. Ellen se laisse entraîner et influencer par les autres, sa personnalité évolue dans le mauvais sens.

En bref, Miss Dumplin est un roman qui met de bonne humeur, un vrai plaisir !

Sauveur & Fils Saison 3 – Marie-Aude Murail

« Depuis quelques mois seulement, Paul envisageait la possibilité que ceux qu’il aimait meurent un jour. Mais cette malédiction n’avait pas encore frappé les hamsters. »

***


51dQo72i0DL
Titre
: Sauveur & Fils Saison 3
Auteur : Marie-Aude Murail
Editeur : L’Ecole des Loisirs
Date de publication : 2017

Note : 4/5

1
Au numéro 12 de la rue des Murlins, à Orléans, vit Sauveur Saint-Yves, un psychologue antillais de 40 ans, 1,90 mètre pour 80 kg. Dans son cabinet de thérapeute, Sauveur reçoit des cas étranges comme ce monsieur Kermartin qui pense que ses voisins du dessus ont installé une caméra de vidéosurveillance dans le plafond de sa chambre à coucher ou comme Gervaise Germain qui s’interdit de prononcer le son « mal » par crainte qu’il ne lui arrive un Malheur. Mais Sauveur reçoit surtout la souffrance ordinaire des enfants et des adolescents : Maïlys, 4 ans, qui se tape la tête contre les murs pour attirer l’attention de ses parents, Ella, 13 ans, cyberharcelée par ses camarades de classe, Gabin, 17 ans, qui ne va plus au lycée depuis qu’il passe ses nuits dans World of Warcraft, Margaux, 15 ans, qui en est à sa deuxième tentative de suicide ou sa soeur, Blandine, 12 ans, que son père aimerait mettre sous Ritaline pour la « calmer »…Sauveur peut-il les sauver ? Il n’a que le pouvoir de la parole. Il ne croit pas au Père Noël, mais il croit en l’être humain.

2

C’est toujours un bonheur de retrouver Sauveur et ses patients hauts en couleur ! Encore une fois, Marie-Aude Murail nous livre une très belle analyse de la vie en abordant des thématiques variées, qui poussent à la réflexion.

Contrairement aux deux tomes précédents, on découvre cette fois-ci un Sauveur un peu dépassé, et beaucoup plus humain. Il n’a plus de solution à tout et réalise qu’il peut aussi commettre des erreurs de jugement. C’est un personnage particulièrement réussi, qui prend de l’ampleur au fur et à mesure des saisons. Mais par dessus tout, son humanité et sa capacité à se remettre en question font de lui quelqu’un de très attachant, et auquel il est facile de s’identifier. Ses réactions face aux différentes situations auxquelles il est confronté permettent de nous faire réfléchir sur notre propre comportement.

Les patients de Sauveurs, tous autant qu’ils sont, sont criants de vérité et toujours aussi justes. Marie-Aude Murail a vraiment un talent pour créer des personnages ordinaires mais extrêmement riches.

Ce troisième tome (et dernier ??) se conclut sur une note humoristique de l’auteure, ainsi qu’une bibliographie/filmographie de tous les documents qui lui ont permis d’écrire son roman.

Un grand merci aux éditions L’Ecole des Loisirs pour l’envoi de ce roman.

Sauveur & Fils Saison 2 – Marie-Aude Murail

« Ses patients l’appelaient parfois « docteur » ou « docteur Sauveur », attendant de lui quelques miracles qui modifieraient le cour de leur existence. Or personne ne sauve personne. Ne change que celui qui veut changer. »

***

81DjpsrztPL
Titre
: Sauveur & Fils Saison 2
Auteur : Marie-Aude Murail
Editeur : L’Ecole des Loisirs
Date de publication : 2016

Note : 4/5

1
Côté jardin, Sauveur mène sa vie avec son fils Lazare, 9 ans et il a quelque espoir de reconstruire une famille avec Louise et ses deux enfants. Côté ville, Sauveur reçoit ses patients : Ella, qui se travestit en garçon, Blandine, qui se shoote aux bonbons, Samuel, qui ne se lave plus, etc. Mais n’oublions pas pour autant les autres espèces animales dans cette saison 2 : les hamsters, les ouistitis, et en guest-star : Pépé le putois !

2

Ce deuxième tome de la série Sauveur & Fils est un peu moins mystérieux que le premier. L’auteure choisi de nous plonger dans le quotidien des personnages, et notamment de Sauveur.

On retrouve certains anciens patients, comme Ella et ses problèmes d’identité ; la soeur de Blandine, Margaux, hyperactive ; et de nouveaux se joignent aux consultations du psychologue, permettant Marie-Aude Murail d’aborder de nouvelles thématiques, toujours aussi actuelles : les relations mère/fils, les droits des personnes LGBT par rapport aux enfants, l’orientation sexuelle, la quête d’identité, l’effet du sucre sur la santé…

J’ai vraiment apprécié retrouver l’ambiance survoltée de la maison de Sauveur, les personnages hauts en couleur et l’analyse très fine de la vie que fait l’auteure.

Un grand merci aux éditions L’Ecole des Loisirs pour l’envoi de ce roman.