L’aube sera grandiose – Anne-Laure Bondoux

« Toutes les mères de l’univers ont sans doute une vie secrète, des activités à elles, des amis ou des collègues dont elles ne parlent jamais, des rêves enfouis, des soucis qu’elles dissimulent. Des amants, parfois.. »

***


FullSizeRender (3)
Titre
: L’aube sera grandiose
Auteur : Anne-Laure Bondoux
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de publication : 2017

Note : 5/5

1
Titiana emmène sa fille Nine, 16 ans, dans une mystérieuse cabane au bord d’un lac afin de lui révéler des secrets sur sa vie. Durant toute la nuit, cette dernière écoute, suspendue à ses lèvres, l’histoire de sa famille, ses aventures et ses péripéties parfois drôles et parfois tragiques.

2

Anne-Laure Bondoux nous donne encore une fois un roman qui ne laisse pas indifférent. Je l’attendais avec impatience, et enfin je peux dire que je l’ai lu !

Je me suis immédiatement plongée dedans, et j’ai eu beaucoup de mal à en sortir, au point que je l’ai presque lu d’une traite. En moins de 24h, j’ai découvert l’histoire bouleversante de Titania et exploré avec elle les liens qui l’unissent à sa mère et à sa fille. Mon coeur s’est serré devant les aléas de la vie qu’elle a traversé.

C’est un roman qui mêle les relations intergénérationnelles mère-fille, et bien qu’on commence le récit en découvrant une Nine renfrognée, c’est l’histoire de sa mère qui est ici racontée. C’est de Titania qu’il s’agit tout au long du roman, et comment les actions de sa mère, Rose-Aimée, l’ont influencées dans son caractère, mais aussi dans sa relation avec sa propre fille. Elle nous raconte à la première personne son histoire, et s’adresse à la fois à Nine et au lecteur. J’ai beaucoup apprécié les petites anecdotes historiques qu’elle dissémine au fur et à mesure que le temps passe. Titania reste aussi fidèle à son titre de Fée du Suspense, puisqu’elle maintient des parties de son histoire dissimulées, pour mieux nous les révéler plus tard. Un des facteurs qui m’a empêchée de reposer le roman, c’est que j’étais justement pendue aux lèvres de Titania, attendant l’élément dramatique (qui vaut vraiment toute l’attente !)

J’ai beaucoup aimé le fait que l’autrice s’allie avec sa propre fille pour illustrer son roman. C’est un très beau clin d’oeil au thème qu’elle aborde. Je me suis d’autant plus identifiée aux personnages que j’ai moi-même une mère et une grand-mère des générations évoquées.

Bref, ce roman, en plus d’avoir une magnifique couverture, nous donne à lire un récit fluide et prenant. Un très belle lecture !

3 réflexions sur « L’aube sera grandiose – Anne-Laure Bondoux »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s