Ces 10 livres que je veux absolument lire en 2018

En étant sur Instagram, sur la blogosphère ou sur Goodreads, je vois passer des dizaines et des dizaines de livres, qui me font plus envie les uns que les autres. Pour continuer dans la même ligne que mes objectifs et défis livresques, j’ai donc fait une liste des 10 livres que je veux absolument lire en 2018.
Je ne vais pas vous cacher que ça a été extrêmement difficile de n’en garder que 10 ! Mais je me dis qu’en étant raisonnable, je pourrai remplir mon objectif et tous les lire cette année ^^

J’ai établi ma liste avec quelques critères, pour qu’elle soit la plus diversifiée possible.

  • Classiques :

9780141198927 (1)

North and South de Elizabeth Gaskell : c’est un classique de la littérature américaine que j’ai découvert assez récemment sur le compte Instagram de theliteraryowl.
Résumé Après une enfance passée dans un village riant du Hampshire, Margaret Hale, fille de pasteur, s’installe dans une ville du Nord. Témoin des luttes entre ouvriers et patrons, sa conscience sociale s’éveille. John Thornton, propriétaire d’une filature, incarne tout ce qu’elle déteste : l’industrie, l’argent et l’ambition. Malgré une hostilité affichée, John tombera sous son charme.

 

41OPmr4sdwL

Indiana de George Sand : c’est un classique de la littérature française dont on n’entend pas beaucoup parler, mais qui m’intrigue.
Résumé Indiana, premier roman d’une jeune femme vivant courageusement sa solitude après un mariage raté et quelques aventures aussi passionnées que décevantes, a fait George Sand et c’est à travers l’écriture que celle-ci a conquis sa liberté, sa dignité de femme, son identité même. « La cause que je défendais, dira-t-elle plus tard, est celle de la moitié du genre humain, celle du genre humain tout entier : car le malheur de la femme entraîne celui du maître ». Et : « J’ai écrit Indiana avec le sentiment non raisonné, mais profond et légitime, de l’injustice et de la barbarie des lois qui régissent encore l’existence de la femme dans le mariage, dans la famille et dans la société ».

  • Littérature générale :

71xHwumA6lL

Americanah de Chimamanda Ngozi Achidie : j’ai vu beaucoup passer cette autrice sur les réseaux sociaux, notamment avec son livre « We should all be feminists » (que j’aimerais aussi beaucoup lire cette année).
Résumé Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique, qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de pays, et lorsque la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés ? De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et nous offre une grande histoire d’amour, parcourant trois continents d’un pas vif et puissant.

 


41cmHXR1lXLEleanor Oliphant va très bien de Gail Honeyman : je ne sais pas pourquoi, ce roman a l’air d’être une pépite extraordinaire ! J’attends avec impatience sa sortie en paperback pour pouvoir le lire.
Résumé: Eleanor Oliphant est un peu spéciale.
Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages.
Fidèle à sa devise  » Mieux vaut être seule que mal accompagnée « , Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka.
Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec  » maman « .
Mais tout change le jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode.
Décidée à conquérir de l’objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites.
Car en naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec  » maman « , Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d’un ami…

  • Young Adult

91Dz0CVeJyL

The Mortal Instruments de Cassandra Clare : saga dont j’ai entendu parler partout, mais que je n’ai toujours pas lue. Je compte justement me rattraper en 2018 !
Résumé du tome 1Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et, détail terrifiant : le corps de la victime a disparu d’un seul coup ! Mais le pire reste à venir… Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’Ombres… Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

 


51ZXXO-CW-LMoxie de Jennifer Mathieu : un roman féministe qui me fait de l’oeil depuis sa sortie en septembre, et dont j’entends beaucoup de bien.
Résumé : Vivian Carter en a marre. Marre de ses professeurs qui pensent que l’équipe de foot n’a jamais tort. Marre du dress-code sexiste, du harcèlement dans les couloirs et des commentaires répugnants des garçons pendant les cours. Mais surtout, Viv Carter en a marre de toujours suivre les règles.
La mère de Viv était une dure à cuire, une Riot Grrrl punk rock dans les années 90. Viv décide de s’inspirer du passé de sa mère et crée Moxie, un magazine féministe qu’elle distribue anonymement à ses camarades. Elle ne fait que se défouler, mais les autres filles réagissent et répandent le message que véhicule Moxie. Alors même que Viv forge des amitiés avec les autres jeunes femmes de l’école, passant au travers des divisions de cliques et de rang de popularité, elle réalise qu’elle a commencé rien de plus qu’une révolution féminine. Il est temps de se battre comme une fille !


91io862U-ZL
A Darker Shade of Magic de V. E. Schwabun roman fantastique qui m’intrigue énormément !
RésuméUn autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur…
Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

  • Autre

71dHWLrFPhL
Joséphine Baker de Catel & Bocquet : Joséphine Baker est une femme dont j’ai récemment découvert l’histoire avec la bande-dessinée Culottées, de Pénélope Bagieu, et sur laquelle j’aimerais en apprendre un peu plus.
Résumé : Joséphine Baker a 20 ans quand elle débarque à Paris en 1925. En une seule nuit, la petite danseuse américaine devient l’idole des Années Folles, fascinant Picasso, Cocteau, Le Corbusier ou Simenon. Dans le parfum de liberté des années 1930, Joséphine s’impose comme la première star noire à l’échelle mondiale, de Buenos Aires à Vienne, d’Alexandrie à Londres. Après la guerre et son engagement dans le camp de la résistance française, Joséphine décide de se vouer à la lutte contre la ségrégation raciale. La preuve par l’exemple : au cours des années 1950, dans son Château des Milandes, elle adopte douze orphelins d’origines différentes, la tribu arc-en-ciel. Elle chantera l’amour et la liberté jusqu’à son dernier souffle.

71WbRq3f57L
Girl Up de Laura Bates: après avoir lu Everyday Sexism de cette même autrice, je suis plus que curieuse de voir ce qu’elle a à dire dans ce nouvel essai, sur lequel j’ai lu énormément d’avis positifs.
Résumé : On vous a dit que vous deviez être mince pour être belle.
On vous a dit que vous deviez porter des jupes longues, éviter de sortir tard le soir et bouger en groupe ; de ne jamais accepter de verres d’inconnus et porter des chaussures avec lesquelles vous pouvez facilement courir.
On vous a dit de porter juste assez de maquillage pour être présentable, mais pas trop pour ne pas ressembler à une salope ; de vous habiller pour mettre en valeur votre silhouette en forme de pomme, poire ou de sablier, mais de ne pas être trop vulgaire.
On vous a prévenues que si vous essayiez d’être forte ou de prendre le contrôle, vous seriez une peau de vache ou une casse-couilles. Bien sûr, les hommes peuvent, mais vous, vous devez rester à votre place.
On vous a dit « C’est pas pour les filles », « Prends le comme un compliment », « Ca ira droit dans tes hanche  » « Fais pas ta rabat-joie ». On vous a dit que « la beauté est à l’intérieur » mais vous saviez que ce n’était pas sincère.
Et bien, m****de. Je suis là pour vous dire tout autre chose.

DGibbons_OurSharedShelf_logoDark
Our Shared Shelf
: bon là, j’admets que je triche un peu, ce n’est pas un mais plusieurs livres qui rentre dans cette catégorie. Si vous ne le saviez pas, c’est le nom du club de lecture féministe lancé par Emma Watson il y a 2 ans, et dont je vous parlerai un peu plus dans un prochain article. Parmi les livres proposés, il y a notamment La couleur pourpre de Alice Walker ; Le Pouvoir de Naomi Alderman ; Why I’m no longer talking  to white people about race de Reni Eddo-Lodge que j’ai très envie de lire !

Et vous, quels sont les livres que vous voulez absolument lire cette année ?

3 réflexions sur « Ces 10 livres que je veux absolument lire en 2018 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s