Les Morues – Titiou Lecoq

« Je veux d’abord exister pour moi plutôt que d’exister uniquement à travers les yeux de quelqu’un d’autre. »

***

img_0070
Titre
: Les Morues
Auteur: Titiou Lecoq
Editeur: Le Livre de Poche
Date de publication : 2013
Prix: 7.10 euros
(408 pages)

Note: 4/5

1

C’est l’histoire des Morues, trois filles – Ema, Gabrielle et Alice – et un garçon – Fred –, trentenaires féministes pris dans leurs turpitudes amoureuses et professionnelles. Un livre qui commence par un hommage à Kurt Cobain, continue comme un polar, vous happe comme un thriller de journalisme politique, dévoile les dessous de la privatisation des services publics et s’achève finalement sur le roman de comment on s’aime et on se désire, en France, à l’ère de l’internet. C’est le roman d’une époque, la nôtre.

2

Avant de lire Les Morues, je ne savais pas que Titiou Lecoq était autrice. Je la suis depuis quelques temps maintenant sur le magazine en ligne Slate.fr. Je lis ses articles féministes et tranchants avec grand plaisir. C’est en voyant son nom apparaître dans la liste des auteurs pour le salon du livre à Paris que j’ai découvert qu’elle écrivait. J’ai donc décidé de lire son premier roman. Verdict ? J’ai beaucoup apprécié ma lecture !

Comme dit un peu plus haut, c’est un premier roman, et ça se ressent très légèrement dans l’écriture, qui n’est pas toujours de qualité égale. Le ton est parfois oral, parfois travaillé. Cependant, cela ne gêne en rien la lecture. J’ai été tout de suite immergée dans le quotidien des personnages, leurs histoires, leurs tracas… Par contre, je ne m’attendais pas du tout à ce que ce soit un thriller, mais c’était une très bonne surprise.

Les Morues sont au nombre de trois : Ema, Gabrielle et Alice. Elle forment ensemble un mini-club féministes dans lequel elles ont établi une charte. Elle leur permet de balayer leurs automatismes concernant les hommes et de se placer comme des femmes indépendantes et libérées. J’ai beaucoup aimé lire leurs discussions, certains propos tombaient très justes.

La narration est omnisciente, mais on suit principalement Fred et Ema. Je me suis attachée à ces deux personnages, tous les deux totalement différents l’un de l’autre, mais complémentaires.
Ema est vive, énergique, tranchante, et n’a pas sa langue dans sa poche. Fred, quant à lui, est plus doux et effacé. A eux deux, ils vont tenter de découvrir ce qui est arrivé à Charlotte, leur amie d’enfance. J’ai beaucoup aimé les suivre, apprendre à les connaître.

Le roman tout entier aborde des thématiques sous un angle féministes, pas seulement dans le club des Morues. La définition même du féminisme, le viol, les relations amoureuses et leur complexité aujourd’hui (remise en question de la notion de couple), la sexualité… tout y passe ! La vision des choses de Titiou Lecoq est très intéressante et tombe d’autant plus juste qu’elle cerne avec brio les états d’âmes que peuvent avoir les femmes de 25/30 ans.En bref, Les Morues est une lecture enrichissante, et je compte bien lire les autres livres de Titiou Lecoq !

7 réflexions sur « Les Morues – Titiou Lecoq »

      1. Hahahah ! J’adore comme tes commentaires se suivent, je suis ravie que tu l’aies trouvé en bouquinerie (ça valait le coup !!) j’ai hâte que tu le lises pour avoir ton avis 😁

        J'aime

  1. Ping: Bilan Mars |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s