Americanah – Chimamanda Ngozi Adichie

« Cher Noir non Américain, quand tu fais le choix de venir en Amérique, tu deviens noir. Cesse de discuter. Cesse de dire je suis jamaïcain ou je suis ghanéen. L’Amérique s’en fiche. »

***

d0c22d88-e762-4064-9aee-740fc943d918
Titre
: Americanah
Autrice : Chimamanda Ngozi Adichie
Editeur : Folio
Date de publication : 2016
Prix : 8.90 euros
(704 pages)

Note : 5/5

1

Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre.
Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés?
Pendant quinze ans, Ifemelu tentera de trouver sa place aux États-Unis, un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria.

2

Americanah est un roman absolument magistral ! Je l’ai lu, petit bout par petit bout, pour le savourer le plus longtemps possible. Parce que c’est ça qu’il provoque : le contenu est tellement dense, tellement riche que je n’ai pu que l’apprécier, chapitre par chapitre.

Chimamanda Ngozi Adichie m’a subjuguée par son écriture, son analyse fine et sa lucidité sans artifices. A travers son héroïne, Ifemelu, elle dépeint le regard qu’ont les Blancs sur les Noirs,  celui des Noirs sur les Blancs, mais également le rapport entre Africains et les Afro-américains. Chaque personnage est extrêmement bien construit, la réflexion nourrie et approfondie.

Le résumé laisse entendre que le roman tourne autour d’une histoire d’amour. Certes, il y en a une mais elle n’est pas au centre du livre. En tout cas je ne l’ai pas ressenti comme ça. J’ai plutôt trouvé que l’autrice faisait une critique de la société et de la manière de penser trop occidentale.

Aidhcie établit un  parallèle entre les Africains et les Afro-américains, la vision qu’ils ont les uns des autres. Son analyse est vive, directe, ce qui rend sa critique d’autant plus pertinente.
Elle critique les Blancs qui se sentent en devoir de faire des choses pour les Africains, leur attitude condescendante, le fait que les Blancs donnent et s’attendent à recevoir de la reconnaissance…

Elle décrit l’étonnement d’Ifemelu qui, en arrivant aux Etats-Unis, se trouve confrontée au racisme, qu’elle ne décrypte pas tout de suite parce qu’elle ne l’a jamais vécu au Nigeria.
J’ai beaucoup aimé cette héroïne, tellement humaine et percutante dans son attitude. Je me suis questionnée avec elle lorsqu’elle se retrouve écartelée entre ses origines Nigeriannes et la culture américaine qu’elle acquiert pendant ses études. Les deux pays n’ont pas du tout la même façon de penser, ni de vivre. Ses extraits de blog sont tous intéressants à lire et m’ont fait me questionner plus d’une fois sur mes propres réactions et automatismes.

Adichie est incroyablement lucide. Elle dépeint les choses avec réalisme, nous donnant à lire un texte incisif à l’humour piquant. Une lecture indispensable !

 

15 réflexions sur « Americanah – Chimamanda Ngozi Adichie »

  1. J’en entends tellement parler ! Mais il me fait un peu peur, c’est vraiment un pavé en vrai. En plus je l’ai en VO… ^^ Un jour je le lirai, c’est sûr, mais il va me falloir un peu de temps je crois bien^.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s