Sorcières : la puissance invaincue des femmes – Mona Chollet

« La sorcière incarne la femme affranchie de toutes les dominations, de toutes les limitations ; elle est un idéal vers lequel tendre, elle montre la voie.. »

***

81PPsWCpjCL

Titre : Sorcières : la puissance invaincue des femmes
Autrice : Mona Chollet
Editeur : Zones
Date de publication : 2018
Prix : 18 euros
(240 pages)

Note : 5/5

1Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ? Ce livre en explore trois et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante – puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées…
2J’attendais avec impatience la sortie du nouvel essai de Mona Chollet !
Divisé en quatre grandes parties, l’autrice y aborde toutes les thématiques qui touchent la femme aujourd’hui : son “obsolescence programmée”, les violences gynécologiques, l’éco-féminisme, la maternité, le célibat, le mariage, les relations hommes-femmes… Tout en faisant un parallèle entre la figure de la sorcière du passé et d’aujourd’hui.
Il m’a été difficile d’écrire cette chronique sans trop dévoiler le contenu du livre et étaler toutes les pistes de réflexion que cela a ouvert en moi ! Une chose est sûre, je ne me suis jamais sentie aussi sorcière qu’en le lisant !

Mona Chollet dresse d’abord un très rapide historique concernant la sorcière. Elle explique notamment que la chasse aux sorcières n’est pas un phénomène si vieux que ça, et pas seulement le fait de l’Inquisition. Cela permet de replacer le contexte.

Il est difficile de ne pas voir les chasses aux sorcières comme un phénomène de haine misogyne intense.

Plusieurs grandes thématiques sont explorées, toutes en lien avec la figure de la sorcière.
Cette dernière est vieille (synonyme de sagesse et de savoir acquis au cours d’une vie), généralement sans enfants, souvent célibataire, indépendante et autonome. Mais surtout… elle fait peur aux hommes PARCE QUE elle est sans enfants, indépendante, autonome et pleine de connaissances !

C’est en partie à cause de cela que notre société dédaigne les femmes après 40 ans alors qu’elle encense les hommes vieillissant (censés se bonifier avec l’âge). C’est pour cela qu’une femme célibataire est une vieille fille à chat qui a raté sa vie.

La façon dont les filles sont élevées et socialisées leur apprend à redouter la solitude et laisse leurs facultés d’autonomie largement en friche. Derrière la figure fameuse de la « célibataire à chat », laissée-pour-compte censée être un objet de pitié et de dérision, on distingue l’ombre de la redoutable sorcière d’autrefois, flanquée de son « familier » diabolique.

Tout comme elle a raté sa vie si elle n’a pas d’enfant. Parce que tout le monde sait que le rôle d’une femme dans la société est d’assurer une descendance. Et qu’elle ne peut pas s’épanouir sans être soumise au bon vouloir d’un homme.

J’aime cette idée que développe Mona Chollet : que la maternité et le couple ne sont pas une fin en soi. Qu’il existe une multitude d’autres chemins à emprunter pour une femme. Et que c’est ce que la figure de la sorcière incarne aujourd’hui. 

Mona Chollet s’appuie sur les travaux reconnus de nombreuses féministes. Certaines dont j’ai déjà lu les livres, comme Rebecca Traister et son génial All the single ladiesTitiou Lecoq, Simone de Beauvoir.
Et d’autres dont je compte bien lire les travaux incessamment sous peu : 
Gloria Steinem (Ma vie sur la route), Susan Faludi (Backlash), Rebecca Solnit (Men explaining things to me)…

En bref, Sorcières : la puissance invaincue des femmes est un excellent essai, dont je ne peux que vous recommander la lecture ! Le petit plus ? Les éditions Zones laissent un libre accès à toutes leurs publications dans leur intégralité sur leur site !

12 réflexions sur « Sorcières : la puissance invaincue des femmes – Mona Chollet »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s