Les Bergères Guerrières, ces femmes badass qui combattent à dos de bouc

Imaginez un monde où tous les hommes sont partis pour une guerre inconnue depuis 10 ans. Il ne reste plus que les femmes pour protéger le village et s’occuper de son bon fonctionnement. Pour cela, elles ont créé l’ordre des Bergères Guerrières.

thumbnail_7B705E1E-2761-4A89-AC2A-E69360F40A74

 


Bergères Guerrières, tomes 1 & 2
Amélie Fléchais (dessins) & Jonathan Garnier (scénario)
Glénat
2018
14.95 / 70 pages
Note : 5/5

2
Voilà maintenant dix ans que les hommes du village sont partis, mobilisés de force pour la Grande Guerre. Dix ans qu’ils ont laissé femmes, enfants et anciens pour un conflit loin de chez eux… La jeune Molly est heureuse car elle peut enfin commencer l’entrainement pour tenter d’entrer dans l’ordre prestigieux des Bergères guerrières : un groupe de femmes choisies parmi les plus braves, pour protéger les troupeaux mais aussi le village ! Pour faire face aux nombreuses épreuves qui l’attendent, Molly pourra compter, en plus de son courage, sur Barbe Noire, son bouc de combat, mais également sur l’amitié de Liam, le petit paysan qui rêve aussi de devenir Bergère guerrière même si ce n’est réservé qu’aux filles…

1

J’ai d’abord été attirée par la couverture, pleine de belles couleurs, puis par le titre. Des Bergères Guerrières ? C’est une association de mots plutôt intrigante ! Le résumé, enfin, a achevé de me convaincre ! Un monde dans lequel les femmes prennent le contrôle et se débrouillent seules en combattant ? Je dis OUI !

On suit donc Molly, une jeune fille au caractère bien trempé, prête à en découdre. Elle rêve de faire partie de l’ordre des Bergères Guerrières depuis toute petite. Alors quand le jour de la formation se présente, elle saute de joie.
C’est un personnage très attachant, à travers lequel la dessinatrice et le scénariste explorent plusieurs thématiques : la volonté de faire ses preuves lorsqu’on arrive à l’adolescence, la complexité de la relation mère-fille, l’amitié entre fille et garçon… J’ai trouvé ces sujets très bien amenés, et traités avec délicatesse.

En ce qui concerne l’ordre des Bergères Guerrières, ces femmes portent bien leur nom puisqu’elles se déplacent à dos de chèvre/bouc pour accomplir diverses missions. L’idée est très originale, et ça fonctionne !
Cet ordre est exclusivement féminin, au grand dam de Liam, ami proche de Molly. Lui aussi rêve de faire partie de cette escouades de femmes badass, mais le fait qu’il soit un garçon l’élimine d’office.
C’est rare de lire un livre dans lequel c’est un garçon qui a du mal à se faire accepter dans un groupe de filles. D’habitude, c’est plutôt l’inverse ! C’est d’ailleurs difficile pour certains personnages masculins de trouver leur place dans ce monde où les femmes ont le contrôle et les plus hautes responsabilités.

Processed with VSCO with a5 preset

Les dessins sont sublimes ! Le trait est fluide, les couleurs sont douces. J’ai été complètement entraînée dans cet univers qui mêle boucs, femmes fortes, sorciers et sorcières perchés et bêtes fantastiques.

Le premier tome permet d’installe l’univers. Un encart, en plein milieu, permet de faire le point sur les différents personnages. Très utile pour comprendre le lien qui unit chacun les uns aux autres.
Le second tome prend une tournure un peu moins légère. Les Bergères Guerrières sont face à une menace qui risque de détruire leur village.

En bref, c’est un véritable coup de coeur ! Vivement la suite !

5 réflexions sur « Les Bergères Guerrières, ces femmes badass qui combattent à dos de bouc »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s