the princess saves herself in this one : on n’a pas besoin du prince charmant

J’avais repéré the princess saves herself in this one depuis un bout de temps, puisqu’il était souvent associé au même style de poésie que Rupi Kaur. Et puis, je dois admettre que le titre y joue pour beaucoup aussi. J’aime l’idée que la princesse se sauve elle-même.

31qhwcyi27l


the princess saves herself in this one
Amanda Lovelace
Andrews McMeel Publishin
2017
12 euros / 208 pages
Note : 4/5

 

2
From Amanda Lovelace, a poetry collection in four parts: the princess, the damsel, the queen, and you. The first three sections piece together the life of the author while the final section serves as a note to the reader. This moving book explores love, loss, grief, healing, empowerment, and inspiration.

1

Je continue dans ma résolution de lire plus de poésie. J’avais repéré the princess saves herself in this one depuis un bout de temps, puisqu’il était souvent associé au même style de poésie que Rupi Kaur. Et puis, je dois admettre que le titre y joue pour beaucoup aussi. J’aime l’idée que la princesse se sauve elle-même, plutôt que d’attendre que le prince charmant le fasse. C’est très empouvoirant comme message !

Le recueil est divisé en quatre parties, représentatives de l’évolution de l’autrice. On la découvre enfant, passionnée de livres. Elle a des rapports difficiles avec sa mère. Elle se cherche, fait face aux pressions sur comment son corps doit être. Elle parle de premier amour, de sororité, de famille. Elle se découvre et s’accepte, vit le deuil…

71dtdnn8z6l

Je me suis beaucoup retrouvée dans ses poèmes. Si elle décrit une expérience très personnelle, certaines choses restent universelles : le plaisir de lire (elle fait même une référence à Harry Potter !), la douleur de la perte d’un être cher, les émois et désillusions des premiers amours, la force qu’on peut tirer de ses soeurs (ou ses frères)…

Le style est beau, à la fois similaire et différent de Milk and Honey (oui, je compare, c’est la seule référence poétique que j’ai pour l’instant…). J’ai aimé sa mise en page, et le fait qu’elle fasse parfois des calligrammes.

J’ai particulièrement aimé la dernière partie du recueil, intitulée « you« . Chaque poème revêt un message féministe et donne une force incroyable.

En bref, the princess saves herself in this one est un très beau recueil de poésie. J’ai très envie de lire les deux autres qu’Amanda Lovelace a écrit, qui parlent de sirènes et de sorcières cette fois !

9 réflexions sur « the princess saves herself in this one : on n’a pas besoin du prince charmant »

  1. Ça fait longtemps qu’il me fait de l’œil celui-ci, d’ailleurs j’aime beaucoup les titres de ses recueils: « the witch doesn’t burn in this one » et le prochain à venir « the mermaid’s voice return in this one »

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s