Misogynation, la place que prend le sexisme dans la société

Misogynation est le troisième livre de Laura Bates. Après Everyday Sexism et Girl Up, elle revient avec un nouvel essai sur la place du sexisme dans la société.

 Processed with VSCO with a5 preset


Misogynation
Laura Bates
Simon & Schuster
2018
14.20 euros (relié) / 320 pages
Note : 4/5

 

2
In this collection of essays, originally published in the Guardian, Laura Bates uncovers the sexism that exists in our relationships, our workplaces, our media, in our homes and on our streets, but which is also firmly rooted in our lifelong assumptions and in the actions and attitudes we explain away, defend and accept. Often dismissed as one-offs, veiled as ‘banter’ or described as ‘isolated incidents’, Misogynation joins the dots to reveal the true scale of discrimination and prejudice women face.

1

Misogynation est un recueil d’essais écrits par Laura Bates pour le journal The Guardian. Chose que je ne savais pas, puisqu’en admiratrice invétérée de cette femme, j’ai acheté son livre sans lire la quatrième de couverture. Passée le premier élan de surprise, j’ai été un peu déçue par ma lecture.

Laura Bates a essayé d’organiser les différents articles publiés en chapitre thématiques : les arguments sexistes vieux comme le monde, le viol, le sexisme au travail, dans la rue…
Je dis « essayer » parce que ça m’a paru brouillon. Certains articles étaient intégrés dans des chapitres alors qu’ils ne collaient pas vraiment au sujet.

Si globalement les articles étaient intéressants, j’ai eu l’impression de lire… du déjà lu. On y trouve des listes de conseils, des dénonciations de choses que l’on sait déjà. Les articles touchent à tout les domaines, que ce soit la politique, l’économie, la vie de famille, le fait de voyager seule, le comportement de la police… On y retrouve aussi des témoignages, des extraits du premier projet Everyday Sexism.

Autant j’ai adoré Everyday Sexism et Girl Up, autant je suis déçue de ce troisième essai. La qualité d’écriture et de réflexion ne sont pas à la hauteur de ses deux précédents ouvrages. Les articles s’enchaînent sans vraiment de logique, avec un contenu souvent similaire mais énoncé de manière différente. Ils sont pour la plupart datés d’avant 2016.

Courte chronique pour un livre qui m’a déçue…

2 réflexions sur « Misogynation, la place que prend le sexisme dans la société »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s