Rebecca, un classique gothique (Our Shared Shelf)

Classique de la littérature anglaise et au programme d’Our Shared Shelf, j’en savais finalement peu sur Rebecca. Mais tant mieux parce que j’ai été surprise par ma lecture, et j’ai adoré !

Processed with VSCO with a5 preset


Rebecca
Daphné Du Maurier
Virago Modern Classics
2003
10.55 euros / 448 pages
Note : 4/5

 

2
Un manoir majestueux : Manderley. Un an après sa mort, le charme noir de l’ancienne propriétaire, Rebecca de Winter, hante encore le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse, jeune et timide,  de Maxim de Winter pourra-t-elle échapper à cette ombre, à son souvenir ?

1

Classique de la littérature anglaise et au programme d’Our Shared Shelf, j’en savais finalement peu sur ce roman. Au vu du résumé, je m’attendais à une histoire fantastique, faite de fantômes qui hantent les couloirs de Manderley. Or, il n’en est rien. Mais cela ne m’a pas empêchée d’apprécier ma lecture, bien au contraire. J’ai adoré Rebecca !

Parlons d’abord de l’héroïne. On ne connaît pas son nom, on sait juste d’elle qu’elle est très jeune et a peu d’expérience de la vie. Ce sont des faits qui reviennent très souvent dans le récit. Daphne du Maurier insiste là-dessus, comme si elle voulait qu’on ait une piètre opinion de la jeune femme. Tout est fait pour que l’héroïne paraisse insignifiante comparée à Rebecca, ancienne épouse de Maxim de Winters. Son ombre flotte à Manderley, et petit à petit l’héroïne se sent écrasée par le poids du souvenir de cette femme parfaite.

Rebecca était une épouse attentive, une hôtesse merveilleuse. Elle avait un goût pour les jolies choses, était intelligente, belle, intrépide… Moi-même lectrice, je l’ai trouvée fascinante et je me suis demandé pourquoi Maxim de Winters avait épousé une petite souris après sa mort…

Difficile donc pour notre héroïne de ne pas se sentir fade et petite en comparaison. Elle en a conscience, et c’est terrible.
Au fur et à mesure de son séjour à Manderley, on la sent se recroqueviller sur elle-même. Elle finit même par se considérer comme un chien pour son mari : un compagnon fidèle qu’on tapote sur la tête de temps en temps pour le remercier de sa présence… Maxim de Winters prend une attitude paternaliste envers elle, et ne fait rien pour la faire se sentir importante. A cela s’ajoute l’attitude vicieuse de Mrs Danvers, ancienne dame de compagnie de Rebecca et gouvernante du manoir. Cette dernière fait tout pour que l’héroïne se sente diminuée et indésirable dans la maison.

Au delà des relations entre les personnages, c’est l’ambiance qui m’a le plus marquée. Daphne du Maurier établit avec brio une atmosphère mystérieuse. Elle dissémine ça et là des éléments qui nous intriguent : qu’est-il arriver à Rebecca ? Comment est morte cette femme pourtant si parfaite ?

Même s’il ne se passe pas grand chose concrètement, je me suis surprise à tourner les pages sans pouvoir m’arrêter. J’ai été conquise par la plume de l’autrice, et je compte bien lire ses autres livres !

12 réflexions sur « Rebecca, un classique gothique (Our Shared Shelf) »

  1. J’avais vu l’adaptation d’Alfred Hitchcock il y a longtemps, mais je n’ai jamais lu le livre ; bien qu’il fasse partie de ma liste évidemment… ça fait des années que je me dis qu’il faut que je le lise. Je vais peut-être finir par m’y mettre à force de lire des articles qui vont tous dans le sens

    Aimé par 1 personne

  2. Magnifique roman. Je te conseille Manderley for Ever de Tatiana de Rosnay que je lis actuellement, une biographie sur Daphné Du Maurier et dont on découvre, en autre, la génèse de la création de Rebecca, le roman d’une vie ….. J’ai rêvé que je revenais à Manderley ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s