Girls will be girls, des filles et de leur comportement… Changez votre regard sur le genre !

Ce petit livre m’a fait peur au début, avec ses paragraphes denses et compacts. Mais finalement, je me suis plongée dedans avec plaisir, et la fin est arrivée beaucoup trop vite ! J’ai adoré le style d’Emer O’Toole. Elle parle avec fluidité et évoque des situations auxquelles il est très facile de s’identifier : on est toutes passées par là.

Processed with VSCO with a5 preset


Girls will be girls
Emer O’Toole
Marabout
2017
6.50 euros / 352 pages
Note : 5/5

 

2
Des idées qui changent la donne, une intelligence académique et un humour décapant : voilà un livre qui rendra plus ouvert d’esprit et révolutionnera la manière dont on envisage le concept de genre !
Nouvelle voix du féminisme, l Irlandaise Emer O’Toole a fait sensation dans les médias en exposant sa pilosité et en chantant à tue-tête « paye ton d’ssous de bras pour les garçons », parodie du grand classique de pub « paye ton téton pour les garçons ».
Vous pensez peut-être qu’elle est un peu dingue, mais nous avons en fait fort à apprendre d elle. Pour protester contre les « conneries-girly » du conditionnement genré, Emer O’Toole se lance dans un voyage hilarant, honnête et inquisiteur à travers son passé. Du travestissement au rasage de sa tête, du refus intégral de l’épilation à l’épilation totale du corps entier, elle explore cette interprétation de la féminité que les femmes sont censées jouer sur la scène sociale.

1

Ce petit livre m’a fait peur au début, avec ses paragraphes denses et compacts. Mais finalement, je me suis plongée dedans avec plaisir, et la fin est arrivée beaucoup trop vite ! J’ai adoré le style d’Emer O’Toole. Elle parle avec fluidité et évoque des situations auxquelles il est très facile de s’identifier : on est toutes passées par là.

Le ton est humoristique, un peu comme un one-woman show. Mais ce n’est pas étonnant d’avoir ce ressenti puisqu’Emer O’Toole maîtresse de conférences en théâtre. D’ailleurs, son essai entier est construit autour de la thématique du théâtre, avec des chapitres et un progression qui contribuent à la métaphore filée. C’est réussi, ça colle parfaitement à son raisonnement féministe.
Sous son humour se cachent des vérités un peu moins drôles. L’autrice dénonce le sexisme et les attentes stéréotypées de la société pour les femmes.

J’ai été surprise de pouvoir autant m’identifier à Emer O’Toole. Tout comme elle, je ne suis pas née féministe, mais je le suis devenue au fur et à mesure de mes prises de conscience. L’autrice se livre sans fards sur son parcours, ce qui la rend d’autant plus crédible.
Je me rends compte, de plus en plus, en lisant des essais comme celui-ci, que le féminisme est un travail de fond pour beaucoup d’entre nous. Il s’agit de faire de l’introspection, de se questionner sur son attitude et ses pratiques… de déconstruire, en quelque sorte, ce qu’on a toujours pris pour acquis, afin d’avoir le recul nécessaire sur la situation des femmes aujourd’hui.

Dans son essai, Emer O’Toole parle, entre autres, de la poitrine et de sa sexualisation, de son rapports aux poils, à son corps, à sa nudité. Elle explique qu’il est difficile de trouver un équilibre entre sa conscience féministe et sa féminité.
Elle consacre beaucoup de temps à parler du genre, ce que j’ai trouvé extrêmement intéressant. Je commence tout doucement à m’y pencher, Emer O’Toole donne, en quelque sorte, une introduction à ce vaste sujet.

Sous couvert de son ton humoristique, l’autrice est extrêmement bien documentée. Chacun de ses arguments est étayé par les propos de philosophes, sociologues ou théoricien.ne.s sur la question du féminisme et du genre. Elle cite, entre autres, Naomi Wolf (The Beauty Myth), Judith Butler (Trouble dans le genre), Cordelia Fine (Delusions of gender), Pierre Bourdieu (avec qui elle a un échange épistolaire des plus drôles !)…

En bref, j’ai beaucoup beaucoup aimé Girls will be girls. Il fait partie des meilleurs essais féministes que j’ai pu lire.

Je remercie les éditions Marabout pour l’envoi de cette pépite.

 

Publicités

13 réflexions sur « Girls will be girls, des filles et de leur comportement… Changez votre regard sur le genre ! »

Répondre à Boldreadings Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s