the mermaid’s voice returns in this one, la petite sirène version Lovelace

J’ai beaucoup aimé les recueils précédents de la série « women are some kind of magic » d’Amanda Lovelace, notamment the witch doesn’t burn in this one. Ils célèbrent le pouvoir de résilience des femmes, et ce malgré toutes les horreurs qui peuvent leur arriver.
the mermaid’s voice returns in this one se place dans la même veine, mais je n’ai pas retrouvé la même puissance dans les poèmes.

61JVhQbwGfL


the mermaid’s voice returns in this one
Amanda Lovelace
Andrew McMeel
2019
13.99 euros / 208pages
Note : 3/5

 

2

The mermaid is known for her siren song, luring bedroom-eyed sailors to their demise. However, beneath these misguided myths are tales of escapism and healing, which Lovelace weaves throughout this empowering collection of poetry, taking you on a journey from the sea to the stars. They tried to silence her once and for all, but the mermaid’s voice returns in this one.

1

J’ai beaucoup aimé les recueils précédents de la série « women are some kind of magic » d’Amanda Lovelace, notamment the witch doesn’t burn in this one. Ils célèbrent le pouvoir de résilience des femmes, et ce malgré toutes les horreurs qui peuvent leur arriver.
the mermaid’s voice returns in this one se place dans la même veine, mais je n’ai pas retrouvé la même puissance dans les poèmes.

Le recueil est divisé en quatre parties, suivant la métaphore filée de la sirène et du monde marin : le ciel, le naufrage, le chant et la survie.
L’autrice prévient les lecteur.rice.s au début car ses poèmes abordent des thématiques difficiles, telles que le viol, la violence envers les femmes, le suicide, l’acool, la mort… 

J’ai eu du mal à voir où voulait en venir Amanda Lovelace. Ses poèmes m’ont paru plus convenus, moins profonds. C’est comme si elle avait décidé de se restreindre à la thématique des sirènes et qu’elle s’était efforcée de tout y rapporter, sans y croire vraiment elle-même.

Je l’ai lu sans ressentir l’empowerment et le girl power des recueils précédents. C’est dommage parce que j’ai vraiment eu l’impression que son style s’essoufflait. Je m’attendais peut être à ressentir plus de choses, d’où ma déception. Le titre m’a vendu plus de rêves que le contenu en lui-même.

En bref, the mermaid’s voice returns in this one est une déception…

2 réflexions sur « the mermaid’s voice returns in this one, la petite sirène version Lovelace »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s