Bilan du mois d’Avril

Ce mois d’avril a été chargé en découvertes audiovisuelles (merci les vacances & merci aussi Netflix qui a sorti plein de nouveaux films et nouvelles séries !)
J’ai peu lu puisque les essais m’ont demandé un peu plus de temps et de concentration que les romans. Malgré tout, deux lectures coup de coeur se distinguent : le roman de Siri Hustvedt et l’essai sur les théories queer.
J’ai pu aussi rattraper un peu mon retard dans les podcasts.

CE QUE J’AI LU


Un classique


Processed with VSCO with a5 preset

Jamaica Inn de Daphne du Maurier – J’ai aimé l’ambiance pesante et mystérieuse, l’héroïne têtue et courageuse, mais je n’ai pas retrouvé le même frisson qu’avec Rebecca, de la même autrice.

De la fiction


41WUnU5sOGL

The Summer Without Men de Siri Hustvedt – alerte coup de coeur ! J’ai adoré l’ambiance, les personnages et le fait que le livre ne se focalise que sur des femmes. Il passe le test de Bechdel haut la main ! (chronique à venir)

Des essais


On ne naît pas soumise, on le devient de Manon Garcia – J’ai commencé cet essai en décembre, il m’a fallu un bout de temps pour le terminer. Il était très dense, mais aussi très intéressant. L’approche philosophique et le parallèle avec Le Deuxième Sexe de Beauvoir m’a donné envie de relire ce dernier. Ce livre m’a permis de remettre quelques idées préconçues en question ! (chronique à venir)
Queer : a graphic history de Meg-John Barker – Je commence à m’intéresser à tout ce qui est culture queer, mais ce mot m’est encore flou. Ce livre se situe entre le roman graphique et l’essai, et permet de poser les bases de la théorie queer. Je peux vous dire que ce n’est que la partie visible de l’iceberg et qu’il y a une quantité folle de travaux sur la question ! C’était une lecture extrêmement intéressante qui permet d’ouvrir de nouvelles pistes de lecture. (chronique à venir)
Hunger : une histoire de mon corps de Roxane Gay – Après avoir adoré Bad Feminist, c’est avec plaisir que je me suis plongée dans Hunger. Ce livre a été une belle claque, non seulement parce qu’il m’a ouvert les yeux sur la grossophobie intégrée dans la pop culture et dans les mentalités, mais aussi parce que Roxane Gay se livre sans fard et que c’est très fort.
The Misadventures of Awkward Black Girl d’Issa Rae – J’aime beaucoup cette actrice, que j’ai pu découvrir dans sa série Insecure. Dans cette autobiographie-essai, Issa Rae raconte les moments clés de sa vie : sa découverte du rap, l’équilibre entre sa culture américaine et sénégalaise, sa relation conflictuelle avec ses cheveux, sa maladresse en ce qui concerne les relations humaines… Ses textes regorgent de références à la pop culture.

Un roman jeunesse


Processed with VSCO with a5 preset

George d’Alex Gino – George a été assignée garçon à sa naissance, mais elle est une fille. Dans ce court roman, on assiste à son progressif coming out auprès de ses proches. Si je me suis attachée au personnage, j’ai eu un peu plus de mal avec certains éléments de l’histoire.

CE QUE J’AI VU


Des films


J’ai eu envie de me plonger dans la culture LGBT en avril. J’ai donc commencé par le très bon Come as you are, avec Chloë Moretz qui parle des camps de reconversion pour les homosexuel.le.s dans les années 90.

Toujours côté drame, j’ai vu Désobéissance. Ce film réunit Rachel McAdams et Rachel Weisz, amantes interdites dans une communauté juive. L’ambiance était assez sombre et l’histoire ne m’a pas convaincue plus que ça.

Sur un ton un peu plus léger, Heart Beats Loud raconte la relation entre une fille lesbienne et son père. C’est doux et plein d’optimisme.

Le deux nouvelles grosses sorties Netflix m’ont laissée un peu perplexe. J’en attendais peut-être un peu trop, mais j’ai trouvé The Perfect Date pas très bien construit. J’ai passé un bon moment mais ça ne cassait pas trois pattes à un canard.
Someone Great m’a un peu plus convaincue. J’ai adoré la relation entre les trois copines et le message final. Un peu moins les extraits guimauve/relation parfaite entre l’héroïne et son ex.

Des séries


J’ai sauté sur la deuxième partie des Nouvelles Aventures de Sabrina, dont j’avais adoré le début. J’ai failli étouffer avec le premier épisode, qui nous bombarde de messages féministes et bienveillants (trop c’est trop, même quand c’est pour une bonne cause !). Heureusement les réalisateurs ont appuyé sur la pédale douce pour les épisodes suivants. Où est la suite ??

J’ai eu un gros coup de coeur pour Special. Son format est très court (seulement 8 épisodes de 15 min) mais le contenu est de grande qualité. J’ai adoré suivre les aventures et les déboires de Ryan, héros homosexuel et atteint d’une légère paralysie cérébrale.

Enfin, j’ai dévoré Good Trouble qui raconte le quotidien de millenials dans la vie de tous les jours. Que ce soit sur le plan professionnel, sentimental ou amical, on suit principalement deux soeurs et leurs colocataires. La série traite, entre autres, du féminisme, du racisme et d’une sexualité autre qu’hétérosexuelle.

CE QUE J’AI ECOUTE

J’ai pu écouter deux épisodes de La Poudre. Le premier sur Lolita Pille, autrice du célèbre roman Hell, qui vient de sortir un nouveau livre ; et le second sur Chloé Delaume, qui vient tout juste de sortir un manifeste féministe intitulé Mes très chères soeurs, comparé au King Kong Theory de Virginie Despentes. L’échange entre Chloé Delaume et Lauren Bastide est riche et très intéressant, notamment sur les questions du féminisme.

J’ai rattrapé mon retard conséquent sur mon podcast préféré en écoutant deux épisodes de Quoi de Meuf. Le premier, To bi or not to bi, aborde l’invisibilisation de la bisexualité. L’autre épisode, Les alliés débarquent, explore le positionnement des hommes dans l’ère post-MeToo.

LES ARTICLES BLABLA DU MOIS

J’ai fait quelques petites sélections littéraires et musicales, avec 5 recueils de poèmes écrits par des femmes que j’ai envie de lire et En boucle dans mes oreilles : ces artistes francophones qui célèbrent le girl power.

J’ai consacré un article entier à l’importance de la diversité dans la littérature jeunesse et young adult.

Ce mois-ci, j’ai publié une seule édition de mes découvertes de la semaine #11.

 

 

 

6 réflexions sur « Bilan du mois d’Avril »

  1. Bon à savoir pour la deuxième partie de Sabrina, je ne l’ai pas encore commencée mais j’avais adoré la première! Merci de m’avoir fait découvrir special c’était vraiment trop cool je l’ai finit cette semaine!

    J'aime

  2. Lolita Pill je ne connais pas du tout mais j’ai écouté ce matin sur France Inter Boomerang et elle était l’invité d’Augustin Trappenard ….. Si cela t’intéresse de l’écouter en podcast 🙂

    J'aime

  3. Oh, j’ai « Un été sans les hommes » (en français, oui) dans ma PAL, je vais le lire… cet été. J’espère que ça marchera pour moi aussi ! En tout cas, super bilan ! Je viens juste de la lire (chronique ce weekend) et j’avais déjà écouté son podcast à La Poudre, je te conseille Léonora Miano !

    J'aime

Répondre à Ada Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s