Rentrée du blog & féminisme pour vos oreilles

J’ai du mal à réaliser que je n’ai pas alimenté le blog depuis AVRIL ! J’ai l’impression que c’était hier. Par manque de temps, d’inspiration, de motivation… j’ai fait une loooongue pause.

Il est temps de remettre mes mains au clavier ! Et quoi de mieux que de commencer par un podcast ? Du féminisme pour vos oreilles, que ce soit dans les transports en commun, dans la voiture, en direction du boulot ou des cours… L’émission Un podcast à soi ne me déçoit jamais !

30055343-28835927

L’épisode s’intitule « L’horloge biologique, on t’a pas sonnée » et date… d’avril !
Vous pouvez l’écouter sur toutes les plateformes audio (spotify, soundcloud, arte radio, apple podcast…)

« Pourquoi fait-on des enfants ? Que désire-t-on quand on désire un enfant ? Et pourquoi sommes-nous si nombreuses à enfanter au même moment ? L’horloge biologique des femmes est-elle si biologique que cela ? Et qu’en est-il de celle des hommes ?
Pour tenter de répondre à toutes ces questions, cet épisode de Un podcast à soi donne la parole aux femmes sans enfants, par choix et par contrainte. Parce que ces femmes ont été amenées, peut-être bien plus que d’autres, à réfléchir à tout cela. »

Dans l’épisode, Charlotte Bienaimé déconstruit la notion d’horloge biologique. Il ne s’agit pas d’un phénomène scientifique – il n’y a pas d’études qui prouvent qu’à partir d’un certain âge, la femme éprouve une envie irrépressible de se reproduire à cause d’une montée d’hormones – mais plutôt d’un phénomène sociologique.

Si on suit le chemin tout tracé des normes sociales, il faut :
1) Se mettre en couple
2) Se marier
3) Faire des enfants

Dans l’idée, on ne se réaliserait pleinement que lorsqu’on devient parents (bull***t) . Sans enfants, on n’a pas rempli ce pour quoi on est fait : perpétuer la race humaine.
Sans enfants, à quoi sert-on concrètement ? Ne vit-on pas une existence égoïste si on ne se consacre qu’à nous ? Est-ce que notre vie ne serait pas dénuée de sens ? Si l’on en croit ces normes : à rien ; oui et oui.

Cette horloge biologique ne concerne que les femmes. On ne dira jamais aux hommes « oh attention, l’horloge tourne » parce qu’ils ne sont pas soumis à la notion de « péremption » associée aux femmes. 
Les hommes sont fertiles jusqu’à 60/70 ans, mais pas les femmes. A partir de 40 ans, la qualité des ovocytes s’amenuise et elles passent par la ménopause à la cinquantaine.
De fait, il est mal vu de faire des enfants après 35 ans, pour une femme, parce que ce serait soumettre la future progéniture à des maladies/malformations dues à sa fertilité descendante.
Le témoignage d’une femme m’a particulièrement touchée. A 40 ans passés, elle voulait tomber enceinte. Elle a donc eu recours aux injections d’hormones et à la FIV, sans succès. Elle a aussi eu droit à la désapprobation de son médecin et aux regards plein de jugements de son entourage et des personnels médicaux.
Pourquoi ? Parce qu’aux yeux de la société, elle était trop vieille pour devenir mère.

Sans cesse, on entend les mêmes questions.

« Alors, quand est-ce que vous faites des enfants ? » systématiquement posée à des couples stables, approchant la fin de la vingtaine. 
Ou : « Alors, quand est-ce que tu trouves quelqu’un pour nous faire des petits-enfants/nièces/neveux/etc ? Après ça sera trop tard » systématiquement posée à une femme célibataire dans la trentaine.

Outre l’impression d’avoir un compte à rebours à la place des ovaires, Charlotte Bienaimé évoque aussi le fait que certaines femmes ne veulent tout simplement pas d’enfants. 
Aux yeux de la société, c’est encore mal vu. Une femme n’est sensée se réaliser pleinement que si elle devient mère. Or, beaucoup d’entre elles remettent en question cette maternité et revendiquent le droit de se réaliser en tant que personne, et non plus en tant qu’épouse ou mère, comme par le passé.

Cet épisode d’Un podcast à soi permet d’aborder la remise en question de la notion d’horloge biologique. C’est une très bonne introduction à la problématique, sur laquelle je compte bien continuer à me renseigner. Je pense notamment à la nouvelle BD de Lili Sohn, Mama : Petit précis de déconstruction de l’instinct maternel !

12 réflexions sur « Rentrée du blog & féminisme pour vos oreilles »

  1. Ça fait plaisir de te retrouver ! J’avais écouté ce podcast à sa sortie il me semble, il est effectivement très intéressant. Après, il n’arrange pas grand-chose quand on a effectivement envie d’avoir des enfants et que le temps passe 😅 mais ça dédramatise un peu, surtout en montrant que ça arrive à d’autres

    Aimé par 1 personne

    1. Oh merci beaucoup ! Je suis contente de reprendre le clavier 😉
      Oui complètement, c’est pour ça que je parlais d’introduction à la thématique. Le sujet est à creuser si on veut en savoir plus. D’autant plus au vu du contexte actuel autour de la PMA, je pense qu’on va retrouver des podcasts et émissions qui vont en parler ^^

      Aimé par 1 personne

      1. Sans doute, oui 🙂
        Tiens, hier j’ai vu « Portrait de la jeune fille en feu » qui était un très beau film féminin, si tu ne l’as pas encore vu je pense qu’il pourrait t’intéresser !

        Aimé par 1 personne

  2. Le titre de l’épisode du podcast est très évocateur. Sinon, il s’agit définitivement de l’un de mes sujets « trigger ». Je ne sais pas combien de fois un membre de ma famille plus ou moins lointaine m’a fait un discours sur l’importance de faire des bébés au plus vite (« Étudier à l’université, tu n’y penses pas! Quand est-ce que tu feras tes bébés?!).

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que c’est toujours pesant de s’entendre dire toujours les mêmes choses. Même si souvent les membres de famille ne pensent pas à mal, le fait est que notre génération est en pleine mutation. Et que les bébés ne font pas partie du futur proche pour beaucoup d’entre nous !!

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s