Shades of Magic ou comment Lila m’a convaincue que collectionner les couteaux, c’est la base

Il aura fallu du temps pour me plonger dans cette saga couverte d’éloges. La peur d’être déçue me retenait, certainement. Je ressors de ma lecture plutôt satisfaite. Je comprends l’engouement autour de cette trilogie, j’ai bien aimé aussi mais ce n’était pas un coup de coeur.

img_4509


Shades of Magic – trilogie
V. E. Schwab
Lumen
2018
16 euros / 530 à 730 pages
Note : 4/5

 

3

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

4

Il aura fallu du temps pour me plonger dans cette saga couverte d’éloges. La peur d’être déçue me retenait, certainement. Je ressors de ma lecture plutôt satisfaite. Je comprends l’engouement autour de cette trilogie, j’ai bien aimé aussi mais ce n’était pas un coup de coeur.

Le premier tome met du temps à démarrer, le temps que l’autrice pose les bases de son univers, assez complexe je dois dire. Mais une fois qu’on maîtrise les subtilités des différentes Londres, on passe de l’une à l’autre avec autant de fluidité que Kell !
C’est vraiment le point fort de cette saga : son univers. On y plonge corps et âme.

J’ai trouvé l’histoire bien ficelée, malgré quelques longueurs. Le nombre de pages augmente au fur et à mesure des trois tomes, ce qui n’est pas sans déplaisir. Je me suis attachée à tous les personnages. Difficile de ne pas les aimer après tout ce qu’iels traversent !

J’ai particulièrement aimé Lila, sans surprise ! C’est le seul personnage principal féminin, et elle s’en sort très bien avec son caractère bien trempé et sa passion infinie pour les couteaux (toujours en avoir un -ou deux, ou trois, ou sept ! – sur soi, on ne sait jamais si un combat nous guette dans la rue !)
Je suis restée un peu sur ma faim concernant les personnages féminins. En dehors de Lila, elles sont quasi inexistantes, ou alors cantonnées à des rôles basiques et stéréotypés : reine, mère, modiste. Seule Ojka est intéressante, mais trop peu exploitée.

Des questions restent sans réponses, notamment celles des origines de Lila et Kell. C’est un peu dommage, mais je comprends le choix de l’autrice. Ca aurait fait des digressions un peu trop longues en parallèle à l’intrigue. Et puis, ça nous laisse l’opportunité d’imaginer notre propre histoire les concernant.

Les rebondissements s’enchaînent, sans trop de surprise jusqu’au dernier tome. Des retournements de situation m’ont arraché des exclamations, signe que l’autrice maîtrise son histoire !
Il m’est difficile d’être précise pour cette chronique, je ne veux pas spoiler ni me perdre dans une analyse trop détaillée de quelques 1500 pages cumulées. Une chose est sûre, j’ai littéralement dévoré la trilogie, et je suis actuellement en blues post-Shade of Magic !

 

4 réflexions sur « Shades of Magic ou comment Lila m’a convaincue que collectionner les couteaux, c’est la base »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s