These Witches Don’t Burn, des sorcières et du drama lesbien

Je continue ma quête du roman d’automne parfait. Non seulement These Witches Don’t Burn parle de sorcières, mais en plus l’intrigue s’associe à du drama lesbien : un double combo gagnant !

91LRhM6hZuL (1)


These Witches Don’t Burn
Isabel Sterling
Razorbill
2019
16.10 euros (relié) / 336 pages
Note : 4/5

 

3

Hannah’s a witch, but not the kind you’re thinking of. She’s the real deal, an Elemental with the power to control fire, earth, water, and air. But even though she lives in Salem, Massachusetts, her magic is a secret she has to keep to herself. If she’s ever caught using it in front of a Reg (read: non-witch), she could lose it. For good. So, Hannah spends most of her time avoiding her ex-girlfriend (and fellow Elemental Witch) Veronica, hanging out with her best friend, and working at the Fly by Night Cauldron selling candles and crystals to tourists, goths, and local Wiccans.
But dealing with her ex is the least of Hannah’s concerns when a terrifying blood ritual interrupts the end-of-school-year bonfire. Evidence of dark magic begins to appear all over Salem, and Hannah’s sure it’s the work of a deadly Blood Witch. The issue is, her coven is less than convinced, forcing Hannah to team up with the last person she wants to see: Veronica.
While the pair attempt to smoke out the Blood Witch at a house party, Hannah meets Morgan, a cute new ballerina in town. But trying to date amid a supernatural crisis is easier said than done, and Hannah will have to test the limits of her power if she’s going to save her coven and get the girl, especially when the attacks on Salem’s witches become deadlier by the day.

4

Non seulement ce roman parle de sorcières, mais en plus l’intrigue s’associe à du drama lesbien : un double combo gagnant !

Hannah est une héroïne attachante. Elle est partagée entre son quotidien d’ado ordinaire avec ses dramas habituels : aller en cours, enchaîner avec ses heures de boulot au magasin de sorcellerie, et surtout, se remettre d’une rupture amoureuse (ce qui n’est pas facile pour elle !) ; et sa vie secrète de sorcière élémentale avec ses obligations (ne JAMAIS pratiquer la magie devant les gens normaux) et les entraînements pour maîtriser ses pouvoirs.
Bref, tout ça n’est pas évident. Surtout quand son ex, Veronica, s’obstine à vouloir rester dans sa vie !

L’intrigue est plutôt prenante. Des rebondissements permettent de donner un bon rythme à l’histoire, jusqu’aux dernières pages qui m’ont tenue en haleine.
L’autrice a choisi d’écrire du point de vue d’Hannah, choix plutôt classique en YA, mais ça fonctionne toujours bien.

Au delà de l’intrigue, ce sont les thématiques abordées que j’ai aimées, et la manière dont l’autrice les traite.
Déjà, le personnage principal est une lesbienne. Et contrairement à de nombreux livres qui mettent en place des personnages LGBTQIAP+, son histoire n’est pas celle d’un coming out (OUF !) Elle est lesbienne et c’est comme ça. Elle doit gérer sa rupture avec Veronica, mais aussi son attirance pour Morgan. C’est fluide, c’est tendre et c’est beau !
Ensuite, LES SORCIERES ! Elles sont puissantes, les covens sont composés de différents courants (dont certains pas forcément très sympathiques, cf les Blood Witches) et puisqu’elles maîtrisent les éléments, elles ne brûlent pas.
L’histoire se situe à Salem, ville tristement célèbre pour sa chasse aux sorcières. J’ai trouvé dommage que l’autrice ne s’attarde pas sur cet aspect du roman. Il aurait été intéressant de voir le contexte historique, d’autant plus qu’il s’agit de l’héritage d’Hannah et de ses coéquipières.

En bref, These Witches Don’t Burn est un roman YA prenant et moderne. J’ai passé un bon moment de lecture, le niveau d’anglais est très abordable !

 

2 réflexions sur « These Witches Don’t Burn, des sorcières et du drama lesbien »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s