Archives pour la catégorie Jeunesse

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers – Benjamin Alire Saenz

“Faire attention aux autres en choisissant ses mots, c’était une attitude rare et magnifique.”

***

91s-jct8xzl
Titre
: Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers
Auteur : Benjamin Alire Saenz
Editeur : PKJ
Date de publication : 2016

Note : 4/5

– Résumé –

Aristote, surnommé Ari, est un jeune homme de 16 ans pas très bien dans sa peau. Il n’a pas de véritables amis, mais ce n’est pas un problème pour son caractère de solitaire. En revanche, il ne sait pas qui il est au fond de lui, il se pose des questions sur son identité et sur le but de sa vie.
Un été, il se rend à la piscine municipale de sa ville, bien qu’il ne sache pas nager. Là-bas, il fait la connaissance de Dante, un garçon de son âge, qui lui propose de lui donner des cours de natation.
Au fur et à mesure des leçons, les deux garçons solitaires se lient d’amitié, au point de passer la totalité de l’été ensemble. Mais Dante part à Chicago avec ses parents à la fin de l’été, et ce pour toute la durée de l’année scolaire.
Les deux garçons promettent de s’écrire. Les lettres sont nombreuses du côté de Dante, mais les réponses d’Ari sont brèves et dispersées. Chacun expérimente de nouvelles choses : la première fête, la première bière, le premier joint, et le premier baiser avec une fille. Pour Dante, tout devient clair : il aime les garçons et l’assume, ce qu’il clame dans ses lettres. Pour Ari, toutes ces nouvelles expériences et les lettres de Dante ne font qu’augmenter sa confusion sur ce qu’il est et ce qu’il veut.

– Mon avis – 

C’est un roman très doux qui aborde avec une grande délicatesse la quête d’identité adolescente. A travers Aristote, on vit les incertitudes, les questionnements, la colère et la douleur que l’on ressent à l’adolescence. On assiste  à son incompréhension face aux changements qui s’opèrent en lui, et la difficulté que c’est de se trouver et de s’assumer par la suite. Surtout en ce qui concerne sa sexualité.
Le rythme lent du roman va de pair avec le cheminement de la pensée d’Ari, avec  le temps qu’il prend pour se questionner.
J’ai beaucoup aimé comme les deux garçons s’apprivoisent  tout doucement, jusqu’à former des liens très forts. Et surtout leurs conversations parfois sans queue ni tête ! C’est une très bonne lecture !

La Passe-Miroir T1 : Les fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

“Passer les miroirs, ça demande de s’affronter soi-même. Il faut des tripes, t’sais, pour se regarder droit dans les mirettes, se voir tel qu’on est, plonger dans son propre reflet. Ceux qui se voilent la face, ceux qui se mentent à eux-mêmes, ceux qui se voient mieux qu’ils sont, ils pourront jamais.”

***

product_9782070582617_244x0
Titre
: La Passe-Miroir T1 : Les fiancés de l’hiver
Auteur : Christelle Dabos
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de publication : 2016

Note : 5/5

– Résumé –

Sur l’Arche d’Anima, Ophélie coule une vie paisible, partagée entre sa bruyante famille et son travail au musée. La jeune fille possède cependant deux talents particuliers qui la distinguent de ses congénères. Elle possède l’aptitude de « lire » les objets, rien qu’en les touchant à mains nues, elle peut tout connaître de leur passé, de leur histoire. Elle est aussi une « passe-miroir », c’est-à-dire qu’elle peut aller d’un endroit à un autre en passant à travers les miroirs.
Son quotidien est brusquement bouleversé lorsqu’Ophélie apprend qu’elle a été fiancée par les Doyennes à Thorn, un ténébreux et taciturne habitant de l’Arche du Pôle. C’est dans cet endroit où règne un froid plus que glacial, où les rapports de forces et les manigances sont de mises, que la jeune fille doit aller. Elle quitte donc sa famille et sa maison, accompagnée de sa tante Roseline, pour suivre son futur époux dans cet univers qui n’est pas le sien.
Mais une fois arrivée là-bas, Ophélie réalise que des informations concernant ses fiançailles lui ont été cachées. Elle se retrouve malgré elle prise dans les engrenages des manipulations de chaque clan du Pôle.

– Mon avis –

Ce roman est très prenant et nous transporte dans un autre monde : un mélange de steampunk et d’une ambiance Chateau Ambulant dans la première partie sur Anima, et une atmosphère bien plus dure et plus corsée sur l’Arche du Pôle.
Les personnages sont tous très bien construits, et j’ai eu l’impression de plonger de plus en plus profond dans leur psychologie au fil de ma lecture. Je pense notamment à Bérénilde, que je trouve absolument incroyable. Elle passe de la douceur à la cruauté, de l’intelligence à l’enfantillage. Elle change constamment dans sa manière d’être selon les personnes à qui elle est confrontée. Un vrai caméléon !
J’ai aussi beaucoup aimé Ophélie, à la fois têtue et discrète, mais qui fait preuve d’un réel sens d’adaptation dans un monde et une culture qui ne sont pas les siens. Elle se dévoile au fur et à mesure que les pages se tournent et s’affirme petit à petit.
Quant aux autres personnages, ils sont assez nombreux mais à aucun moment on ne perd le fil de qui est qui.
Christelle Dabos a une écriture très agréable et a créé un univers très riche et détaillé, dans lequel je me suis plongée avec grand plaisir. Il me tarde de lire la suite !

Rebelle du Désert – Alwyn Hamilton

Puis il sourit avec ce sourire qui pouvait faire tomber des empires. J’eus soudain le sentiment de le comprendre, alors que je ne savais rien de lui. Comme si j’étais du bon côté, comme si ensemble nous pouvions tout faire.

***

rebelle-du-desert-780380
Titre
: Rebelle du désert
Auteur : Alwyn Hamilton
Editeur : PKJ
Date de publication : 2016

Note : 4/5

– Résumé –

Dans un monde fait de sable, de mines, d’armes, de magie et de guerre, Amani, adolescente de 16 ans, tente de trouver un sens à sa vie.
Coincée dans la ville de Dustwalk en plein désert, dans une famille qui envisage de la marier à un vieil oncle, Amani sait qu’elle ne veut pas de cette vie où les femmes sont considérées comme des moins que rien. Elle rêve de s’enfuir à Izman, ville de promesses, pour rejoindre la soeur de sa mère qu’elle a perdu des années plus tôt, victime de ce système injuste.
Pour payer le billet de train jusqu’à Izman, elle doit réunir beaucoup d’argent. Pour cela, elle utilise sa capacité incroyable à tirer au pistolet pour participer à la compétition de Deadshot, en plein milieu du désert.
Travestie en homme, elle y rencontre celui qu’on surnomme le Serpent de l’Est, qui va devenir son meilleur allié. Ensemble, ils vont échapper aux Gallans, ce peuple qui envahit le désert et tue toute forme de magie pour asseoir sa suprématie. Mais Amani va vite découvrir que le beau jeune homme n’est pas ce qu’il prétend, qu’il lui cache des secrets qui bouleverseront sa vie pour toujours.

– Mon avis – 

Rebelle du Désert est un roman que j’ai apprécié pour son héroïne, que j’ai trouvé très courageuse. Elle se montre égoïste à certains moments, face à des choix cornéliens, mais elle fait preuve d’une force mentale impressionnante.
J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Jin, et comment il garde son secret jusqu’au bout. Par contre, je trouve dommage que sa relation avec Amani n’ait pas été plus à l’honneur.
En ce qui concerne l’histoire en elle-même, l’atmosphère lourde et collante du désert est palpable. L’univers est empli de magie et du folklore du désert, mais aussi plein de dureté, notamment par rapport à la place des femmes et à la « chasse aux sorcières » menée par les Gallans. C’était une très bonne lecture, vivement la suite !